Suspecté d'avoir menti sur son agression, le directeur des Restos du cœur de Montreuil a été placé en garde à vue

Hospitalisé vendredi, il avait assuré avoir été agressé par un couple à coups de couteau et de hache. 

L\'antenne des Restos du cœur de Montreuil (Seine-Saint-Denis), photographiée le 26 novembre 2012.
L'antenne des Restos du cœur de Montreuil (Seine-Saint-Denis), photographiée le 26 novembre 2012. (MAXPPP)
avatar
franceinfo avec ReutersFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Le directeur des Restos du cœur de Montreuil (Seine-Saint-Denis) avait affirmé avoir été agressé par un couple, vendredi 1er juillet. Mardi 5 juillet, Richard Sautour a été placé en garde à vue, suspecté de "dénonciation de crime imaginaire", selon une source judiciaire, confirmant une information de TF1 selon laquelle il est soupçonné d'avoir menti aux enquêteurs. 

Le gérant du centre des Restos du cœur à Montreuil avait déclaré avoir été agressé à l'arme blanche dans les locaux de l'association tôt vendredi matin par deux personnes ayant crié "Allahou akbar, chien d'infidèle" en prenant la fuite. L'homme, qui présentait des blessures au thorax et au ventre, avait été hospitalisé.

Des "incohérences", selon les enquêteurs 

Dans un premier temps, une enquête pour tentative d'homicide volontaire a été ouverte par le parquet de Bobigny, qui a confié l'enquête à la brigade criminelle. Or, "les policiers de la brigade criminelle du 36, quai des Orfèvres estiment (...) que la version livrée par cet homme est truffée d'incohérences",  poursuit le site de TF1. 

Alors que la hache et le couteau décrits par la victime ont été saisis par les enquêteurs, seuls son ADN et celui de son épouse ont été retrouvés sur les deux armes, révèle encore TF1. 

"La victime supposée maintient sa version et confirme avoir été victime d'une tentative de meurtre de la part d'un couple", ajoute la chaîne.