Le braqueur de la banque serait son ex-directeur

A Toulouse, les policiers viennent d'arrêter deux hommes soupçonnés d'avoir commis deux braquages dans deux établissements de La Poste. Au terme de deux ans d'enquête, ils sont parvenus à la conclusion que pour commettre ces braquages il fallait connaître les lieux et les détenteurs des clés du coffre. Parmi les suspects, il y a l'ancien directeur de la poste du quartier Bellefontaine.

(© DAVID BECUS)

Tout dans ce braquage de la banque postale relevait du film policier. les deux hommes, dont l'ex-directeur de la banque avaient surgi à 6h30 du matin au domicile de la postière, dans le quartier Saint-Cyprien. Ils l'avaient aspergé de gaz lacrymogène, arrosé d'essence et menacé de mettre le feu. Puis l'avaient contrainte à monter dans sa voiture, direction la Poste de Bellefontaine, pour ouvrir le coffre.

360.000 euros

A l'intérieur, ils trouvent 360.000 euros. Les enquêteurs ont tout de suite pensé que ce braquage était l'oeuvre de personnes connaissant bien les lieux, le personnel et le contenu du coffre. Anne-Marie, une habitante du quartier, s'était fait la même réflexion. l'arrestation de l'ex-directeur ne la surprend donc pas. : " On sait bien que les jeunes, maintenant, ils font du bordel partout. mais là, j'en doutais. parce qu'ils attendaient la responsable devant son appartement. ".

 

23.05.2014 directeur braqueur de poste
--'--
--'--

 

Les jeunes du Mirail injustement soupçonnés

Un an plus tard, quartier Saint-Cyprien, un autre braquage relevait du même scénario. Mais cette fois, le plan avait échoué. Certains imaginaient encore la piste de jeunes du Mirail bien informés. D'autre dénoncent un acharnement médiatique et des préjugés. Les enquêteurs n'ont pas donné dans cette voie, mais ils ont tout de même mis deux ans à arrêter l'ex-directeur et son complice.