Landes : une information judiciaire ouverte après l'agression au couteau de trois gendarmes à Vieux-Boucau

Un des agresseurs présumés a été interpellé, les autres sont toujours recherchés.

Gendarmes (photo d\'illustration).
Gendarmes (photo d'illustration). (LOIC VENANCE / AFP)

Le parquet de Dax, dans les Landes, a ouvert samedi 11 août une information judiciaire pour tentative de vol suivie de violences et tentative d'homicide, après l'agression de trois gendarmes vendredi matin à Vieux-Boucau, rapporte France Bleu Gascogne. L'un des trois militaires agressés a été grièvement blessé à la poitrine. Un mineur est en garde à vue.

Les faits se sont produits vendredi entre 6 heures et 7 heures du matin en centre-ville. Quatre gendarmes, trois hommes et une femme - habillés en civil car en repos à ce moment-là - repèrent des individus en train d'essayer de voler un vélo. Ils tentent alors de les interpeller mais une altercation éclate. Les militaires sont violemment agressés. L'un des voleurs présumés sort un couteau et touche un des militaires, âgé de 22 ans, juste au-dessous du coeur.

Gravement blessé, le poumon perforé, le gendarme est recousu sur place avant d'être évacué en urgence sur l'hôpital de Bordeaux. Son pronostic vital est alors engagé, explique Jean-Luc Puyo, le procureur de Dax, avant de préciser que le jeune militaire semble ne plus être en danger samedi 11 août.

Un suspect doit être présenté à un juge

Un autre gendarme mobile a également reçu deux coups de couteau mais d'une moindre gravité. Enfin, la femme militaire a de son côté été frappée par un mineur de 17 ans, qui appartient à la communauté des gens du voyage. Le jeune homme - interpellé et placé en garde à vue vendredi selon de parquet de Dax - devrait être déféré au juge d'instruction de Mont-de-Marsan qui va être saisi du dossier samedi soir ou dimanche matin.

Ce mineur pourrait être mis en examen pour tentative de vol suivie de violences, mais, a priori, pas pour tentative d'homicide car, selon les premiers éléments de l'enquête, il ne serait pas l'auteur des coups de couteau. Les enquêteurs recherchent toujours les autres agresseurs présumés.