VIDEO. Procès d'un mère qui a tué sa fille handicapée : "C'est un acte d'amour", clame la mère de l'accusée

Laurence Nait Kaoudjt est accusée d'avoir tué, en 2010 à Saint-Malo (Ille-et-Vilaine), sa fille de 8 ans, Méline, lourdement handicapée. Sa mère s'est entretenue avec les journalistes.

THOMAS PAGA et KARINE HANNEDOUCHE - FRANCE 2

Le procès pour infanticide de Laurence Nait Kaoudjt s'est ouvert, lundi 14 septembre, à Rennes devant la cour d'assises d'Ille-et-Vilaine. Cette mère est accusée d'avoir tué, en 2010 à Saint-Malo, sa fille de 8 ans, Méline, lourdement handicapée, en l'étranglant avant de tenter de se suicider.

>> Suivez notre direct sur le procès à Rennes

Jugée pour meurtre sur mineure de moins de 15 ans particulièrement vulnérable, Laurence Nait Kaoudjt, très affectée, ne s'est pas exprimée. Elle a éclaté en sanglots avant d'entrer au tribunal. "De toute façon, c'est un acte d'amour. Pour en arriver à faire ça, c'est que par amour, ça ne peut pas être autrement", a confié la grand-mère, Simone Carneiro, dans les couloirs du tribunal. Me Eric Dupond-Moretti, avocat de Laurence Nait Kaoudjt, a qualifié, lui aussi, cet infanticide "d'acte d'amour".

"Elle était toute seule"

Laurence Nait Kaoudjt assure qu'elle s'inquiétait pour l'avenir de sa fille, qui n'avait aucune autonomie, ne savait pas parler et dont elle s'occupait seule depuis la naissance. "C'est très dur, c'est incompréhensible. (...) Elle était toute seule, a déclaré la grand-mère aux journalistes. C'était épuisant. Je priais Dieu en disant qu'il donne la santé à ma fille pour qu'elle continue à s'en occuper [de Méline]." 

 

Procès de Laurence Nait Kaoudjt mise en accusation pour des faits d\'homicide volontaire sur son enfant mineure. Rennes (Ille-et-Vilaine), le 14 septembre 2015 
Procès de Laurence Nait Kaoudjt mise en accusation pour des faits d'homicide volontaire sur son enfant mineure. Rennes (Ille-et-Vilaine), le 14 septembre 2015  (MAXPPP)