DIRECT. Suivez le procès à Rennes d'une mère qui a tué sa fille handicapée

Qualifiant son infanticide d'"acte d'amour", Laurence Nait Kaoudjt a tué sa fille, Méline, en août 2010.

Le Parlement de Bretagne à Rennes (Ille-et-Vilaine), où siège la cour d\'assises. 
Le Parlement de Bretagne à Rennes (Ille-et-Vilaine), où siège la cour d'assises.  (S. GRAMMONT / FRANCE 3)
Ce qu'il faut savoir

Elle l'a étranglée, puis a tenté de se suicider. Le procès d'une mère accusée d'avoir tué sa fille de 8 ans, lourdement handicapée, en 2010, à Saint-Malo, s'est ouvert, lundi 14 septembre, devant la cour d'assises d'Ille-et-Vilaine, à Rennes. Les jurés devront déterminer s'il s'agit d'un meurtre ou d'"un acte d'amour". Suivez le procès avec notre envoyée spéciale Catherine Fournier.

Une accusée "très éprouvée". Laurence Nait Kaoudjt, 44 ans au moment des faits, est jugée pour meurtre sur mineure de moins de 15 ans particulièrement vulnérable. Qualifiant son infanticide "d'acte d'amour", elle est, selon son avocat, "très éprouvée" à l'idée d'affronter son geste, et "en même temps, elle en meurt d'envie".

Un trouble psychique ? Certains experts psychiatres mandatés pour examiner l'accusée la décrivent comme étant en pleine possession de ses moyens, d'autres comme une femme maniaco-dépressive et ayant des crises de délire. La cour devra déterminer si elle était atteinte d'un trouble psychiatrique grave ayant aboli son discernement ou si elle était lucide au moment du meurtre de sa fille.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #MELINE

18h27 : Agée de 8 ans, Méline, était handicapée moteur cérébrale. Sa mère, Laurence Nait Kaoudjt, est jugée pour son meurtre à Rennes (Ille-et-Vilaine). Notre journaliste Catherine Fournier assiste au procès, où les experts se succèdent à la barre.

15h54 : France 2 a interrogé la grand-mère de Méline. "De toute façon, c'est un acte d'amour, affirme-t-elle à propos de sa fille, jugée pour meurtre. Pour en arriver à faire ça, ça ne peut pas être autrement."

15h43 : Agée de 8 ans, Méline, était handicapée moteur cérébrale. Sa mère, Laurence Nait Kaoudjt, est jugée pour son meurtre à Rennes (Ille-et-Vilaine). Notre journaliste Catherine Fournier assiste au procès.

13h03 : Notre journaliste Catherine Fournier est à Rennes, où se tient le procès de Laurence Nait Kaoudjt. Cette mère est accusée d'avoir tué sa fille de huit ans, lourdement handicapée, en 2010 à Saint-Malo (Ille-et-Vilaine) en l'étranglant avant de tenter de se suicider. Un policier qui est intervenu au moment des faits témoigne à la barre.

11h34 : Agée de 8 ans, Méline, la fille de Laurence Nait Kaoudjt, était handicapée moteur cérébrale. Jugée pour son meurtre à Rennes (Ille-et-Vilaine), la mère détaille son absence d'autonomie.

11h03 : Lors de son procès, Laurence Nait Kaoudjt, accusée d'avoir tué en 2010 sa fille de huit ans, lourdement handicapée, revient sur sa conception. Son père "n'était pas une bonne personne", explique-t-elle à l'audience, que suit notre journaliste Catherine Fournier.

10h36 : Notre journaliste Catherine Fournier est à Rennes, où se tient le procès de Laurence Nait Kaoudjt. Cette mère est accusée d'avoir tué sa fille de huit ans, lourdement handicapée, en 2010 à Saint-Malo (Ille-et-Vilaine) en l'étranglant avant de tenter de se suicider. A la fois "un crime" et "un acte d'amour", selon son avocat.