VIDEO. Procès des tournantes : "Ce sera parole contre parole"

Quinze hommes accusés de viols collectifs répétés sur deux jeunes femmes, entre 1999 et 2001 à Fontenay-sous-Bois, sont jugés depuis mardi dans le Val-de-Marne.

France 3

JUSTICE - Après avoir fui les regards et les objectifs, c'est finalement  à visages découverts que Nina et Aurélie, deux jeunes femmes victimes de viols collectifs, sont arrivées à Créteil (Val-de-Marne) mardi 18 septembre. Elles sont venues faire face à 15 de leurs agresseurs, accusés d'avoir participé à ces "tournantes" quotidiennes à Fontenay-sous-Bois entre 1999 et 2001, et jugés par la cour d'assises des mineurs du Val-de-Marne. La plupart des accusés étaient mineurs à l'époque des faits, tout comme les victimes, âgées alors de 15 et 16 ans.

Les accusés nient les viols, arguant que les deux jeunes femmes étaient consentantes. Treize ans après les faits, ce sera donc parole contre parole, comme l'explique Manon Bougault dans son reportage pour France 3. Le verdict est attendu pour le 12 octobre.

Nina, l\'une des deux victimes des viols collectifs perpétrés entre 1999 et 2001 à Fontenay-sous-Bois (Val-de-Marne), le 7 septembre 2012.
Nina, l'une des deux victimes des viols collectifs perpétrés entre 1999 et 2001 à Fontenay-sous-Bois (Val-de-Marne), le 7 septembre 2012. (JEAN-BAPTISTE QUENTIN / MAXPPP)