Cet article date de plus de sept ans.

Vidéo La "surprise réconfortante" des locataires du bailleur social condamné pour insalubrité

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
MANON BOUGAULT ET XAVIER DEPERTHES - FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

France Habitation va devoir verser près de 215 000 euros à 60 locataires de trois barres d'immeubles d'Asnières (Hauts-de-Seine), excédés de vivre dans des locaux délabrés et vétustes.

C'est "une surprise" mais c'est "assez réconfortant", reconnaît Zouhair Ech-Chetouani, représentant des habitants, interrogé par France 3, mercredi 4 décembre. Le bailleur social France Habitation a été condamné, mardi, par la cour d'appel de Versailles (Yvelines) à verser près de 215 000 euros à 60 locataires de trois barres d'immeubles d'Asnières-sur-Seine (Hauts-de-Seine), excédés de vivre dans des locaux délabrés et vétustes.

La 1re chambre civile a confirmé le jugement de première instance, estimant que le bailleur n'avait "pas respecté son obligation de mise en conformité avec la réglementation en matière de salubrité et d'hygiène et de réalisation des réparations occasionnées par la vétusté", selon un arrêt. L'avocat des locataires, Arnaud Métayer-Mathieu, s'en félicite. "Ce n'est pas parce qu'on a des loyers modérés que le bailleur aurait des obligations modérées", commente-t-il.

Dans un procès-verbal de septembre 2010, un huissier dressait une liste des anomalies : "Fils d'électricité dénudés, pas d'électricité dans les parties communes, électricité à l'état vétuste, murs tagués, saleté, odeurs de poubelle pestilentielles dans les caves, boîtes aux lettres abîmées, poubelles pleines devant l'immeuble."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice – Procès

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.