Cet article date de plus de cinq ans.

Vidéo Christiane Taubira se dit prête à recevoir les policiers qui veulent manifester devant la Chancellerie

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
DLTFTV_MAM_5595826
Article rédigé par
France Télévisions

Des policiers et des commissaires ont prévu de manifester mercredi devant le ministère de la Justice après la fusillade au cours de laquelle un braqueur en cavale et fiché a grièvement blessé un policier.

Christiane Taubira s'est dit prête, lundi 12 octobre, à recevoir les représentants des forces de l'ordre qui doivent manifester, mercredi 14 octobre, devant le ministère de la Justice après la fusillade au cours de laquelle un braqueur en cavale et fiché a grièvement blessé un policier à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis).

"Une situation douloureuse"

L'attaque de ce policier par un malfaiteur qui avait bénéficié d'une permission de sortie a suscité la colère de l'ensemble des syndicats de police, qui ont dénoncé un "sentiment d'impunité". Pour Unité SGP Police, premier syndicat chez les gardiens de la paix, "d'incohérentes" décisions de justice ont permis ces derniers jours "à plusieurs criminels de se retrouver en liberté et de commettre de nouveaux crimes et délits".

Interrogée sur RTL, la garde des Sceaux a réaffirmé "avoir pris des dispositions" pour que les textes réglementant les permissions de sortie des détenus soient "clarifiés" afin d'"éviter toute confusion". "C'est une situation douloureuse parce qu'il y a un policier qui se bat encore pour la vie. J'ai dit que je comprenais l'émotion, la colère et l'angoisse de ses collègues, la douleur et l'anxiété de sa famille", a expliqué Christiane Taubira.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice – Procès

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.