Un vaste réseau parallèle de commerce d’or démantelé, 14 personnes mises en examen après un coup de filet dans plusieurs départements français

Une vingtaine d’interpellations ont eu lieu dans les départements de Côte-d’Or, de la Marne, du Jura et des Bouches-du-Rhône. 

Lingot et pièces d\'or ainsi que des euros (image d\'illustration). 
Lingot et pièces d'or ainsi que des euros (image d'illustration).  (JEAN-MARC QUINET / MAXPPP)

Ils récupéraient de l’or provenant de bijoux volés pour les revendre, au bout de la chaîne, sous la forme de petits lingots en Allemagne : 14 personnes ont été mises en examen pour recel en bande organisé de vols, blanchiment aggravé et participation à une association de malfaiteurs pour leur participation à un commerce illicite d’or qui pourrait attendre plusieurs dizaines de millions d’euros au total, a appris franceinfo vendredi 26 juin auprès du parquet de la juridiction inter régionale spécialisée (JIRS) de Nancy.

Une vingtaine d’interpellations ont eu lieu dans le cadre de cette enquête, en mai et en juin, dans les départements de Côte-d’Or, de la Marne, du Jura et des Bouches-du-Rhône. Le dernier coup de filet remonte à lundi dernier. Ces arrestations ont permis de démanteler un vaste réseau parallèle de commerce d’or dans ces départements. Un ressortissant français, ramasseur d’or résidant en Belgique, a également été remis aux autorités françaises le 15 juin dernier.

Une organisation pyramidale

Ce vaste marché illicite d’or était organisé de manière pyramidale, précise le parquet de la JIRS. Des collecteurs d'or récupéraient auprès de voleurs des bijoux qu'ils fondaient pour constituer des lingotins. Des ramasseurs étaient ensuite chargés de récupérer ces lingotins pour les vendre à une société de rachat d'or localisée en Allemagne.

Lors de perquisitions menées dans les départements de la Marne, de la Côte d'Or et des Bouches du Rhône, les enquêteurs ont saisi 29 kg d’or, d’une valeur de près d’1,5 million d’euros, 101 kilos de poudre d’argent, 12 véhicules, une trentaine de montres de luxe et 121 169 euros en espèces. Mais le commerce illicite d’or est estimé à plusieurs dizaines de millions d’euros au total.

11 personnes placées en détention

À l’issue de leur mise en examen, onze personnes ont été placées en détention provisoire et trois sous contrôle judiciaire. Les investigations se poursuivent notamment sur l’exploitation des pièces comptables saisies lors de perquisitions réalisées en Allemagne et en Belgique, a précisé le parquet de la JIRS.