Un Hongkongais condamné à la prison à vie pour avoir fait cuire ses parents

L'homme de 31 ans, qui se considère lui-même comme un "psychopathe", est resté impassible à l'énoncé du verdict.

C\'est dans l\'appartement d\'un ami que les restes des corps des parents d\'Henry Chau avaient été retrouvés, après que leur fils les a tués et démembrés pour les faire cuire, en 2013.
C'est dans l'appartement d'un ami que les restes des corps des parents d'Henry Chau avaient été retrouvés, après que leur fils les a tués et démembrés pour les faire cuire, en 2013. (PHILIPPE LOPEZ / AFP)

Un Hongkongais a été condamné à la prison à perpétuité, lundi 23 mars, par la justice de l'ancienne colonie britannique pour avoir tué, découpé en morceaux et fait cuire son père et sa mère. Henry Chau, 31 ans, avait été reconnu coupable des deux meurtres, vendredi, dans cette affaire qui avait fortement choqué la ville lorsqu'elle avait éclaté en 2013. Comme l'explique le South China Morning Post (en anglais), le condamné est resté impassible à l'énoncé de la sentence.

Au cours du procès, le tribunal a entendu comment l'accusé avait découpé ses parents en morceaux, qu'il avait ensuite salés et fait cuire. Puis, il avait conditionné les morceaux dans des boîtes, accompagnés de riz, comme "du porc au barbecue", l'une des spécialités culinaires de Hong Kong.

Il s'était lui-même qualifié de "psychopathe"

Les têtes de Chau Wing-ki, 65 ans et de son épouse Siu Yuet-yee, 62 ans, avaient été retrouvées dans des réfrigérateurs, dans l'appartement ensanglanté de l'ami du condamné, quelques jours après leur disparition. D'autres restes avaient été retrouvés dans la poubelle, ainsi que les boîtes alimentaires. Le juge a déclaré que le condamné était un être "narcissique", présentant une forte dangerosité.

Dans un premier temps, il avait raconté à la police que ses parents étaient partis en Chine continentale avant d'avouer le double meurtre à un groupe de messagerie sur téléphone mobile. Henry Chau s'était lui-même qualifié de "psychopathe". "Je ne peux avoir aucune empathie avec la douleur d'autrui à cause de mes expériences d'enfant et d'adolescent", avait-il expliqué.