Procès de Valérie Bacot : "Le verdict fera date" parce qu’a été évoqué "le syndrome de la femme battue", selon son avocate

L'avocate de Valérie Bacot, Nathalie Tomasini, a salué verdict de la cour. L'objectif premier "était que Valérie ne retourne pas en détention".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Valérie Bacot, entourée de ses deux avocates, Nathalie Tomasini (à gauche) et Janine Bonaggiunta (à droite), à la sortie du tribunal de Châlon-sur-Saône (Saône-et-Loire), vendredi 25 juin 2021. (JEFF PACHOUD / AFP)

Soulagement et fierté. Au micro de France 3 Bourgogne-Franche-ComtéNathalie Tomasini, l'avocate de Valérie Bacot, s'est félicitée de l'épilogue du procès de sa cliente. "Justice a été rendue", a-t-elle assuré. Condamnée à quatre ans de prison, dont un ferme, pour l'assassinat de son mari en 2016, Valérie Bacot, mère de quatre enfants, âgée de 40 ans, est sortie libre vendredi 25 juin, car elle avait déjà fait un an de détention provisoire. A l'issue d'un procès "médiatique", Nathalie Tomasini a salué son verdict. L'objectif premier était "que Valérie ne retourne pas en détention".

"Le verdict de la cour d'assises de Chalon-sur-Saône fera date, parce qu'ont été évoquées toutes ces notions fondamentales, d'emprise extrêmement sévère, de syndrome de la femme battue, de syndrome de Stockholm", a-t-elle expliqué.

L'avocate a entendu "pour la première fois ces termes évoqués dans des rapports d'expertise" et a eu le sentiment "que des magistrats entendaient, écoutaient et comprenaient", ces termes.

"C'est tout ce que je voulais qu'on retienne de ces femmes qui sont fracassées pendant des années dans le huis clos familial."

Nathalie Tomasini, avocate de Valérie Bacot

à France 3 Bourgogne-Franche-Comté

Elle a également mis en avant le rôle de "la pression de la société civile", ainsi que celui de "la pression médiatique qui est nécessaire, parce qu'elle se fait l'écho de ce qui se passe dans la société". Le conseil a également rendu hommage à sa cliente "qui a été exemplaire pendant tout ce procès" et qui ressort "exsangue et extrêmement fatiguée sur le plan physique et psychique".

Les applaudissements à la lecture du verdict, "une très belle image", selon l'avocate resteront dans sa mémoire. "C'est extrêmement émouvant. C'est l'accomplissement de beaucoup de travail. C'est le résultat commun de la société, du comité de soutien, des avocats, de l'avocat général, de la présidente, a-t-elle conclu, cette sortie, c'est exceptionnel, hors norme, c'est une rencontre de tous ces protagonistes." 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Procès de Valérie Bacot

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.