"Air Cocaïne" : les témoignages des deux pilotes

Pascal Fauret, l'un des deux pilotes en fuite est sur le plateau du 20 heures de France 2. Bruno Odos, le second est quant à lui en duplex d'Autrans (Isère).

France 2

Les deux pilotes français condamnés à 20 ans de prison en République dominicaine pour trafic de drogue dans l'affaire "Air Cocaïne", se sont enfuis et sont aujourd'hui de retour en France. En plateau, Pascal Fauret, l'un des deux pilotes explique les raisons de cette fuite : "Je me trouvais face à une injustice. Je ne suis pas un narcotrafiquant, je ne suis pas un de leur complice".
Quant à leur fuite, même s'ils ne veulent pas donner les noms des personnes qui les ont aidées à s'échapper, Pascal Fauret dévoile que "ce sont des amis que je connaissais, ou pas , d'avant et ce sont des gens exceptionnels qui sont venus nous tendre une main. On n'a pas regardé la couleur de la main, mais la fermeté du projet et une fois que ça nous a semblé jouable, on est parti", explique-t-il.

"Une vraie catastrophe"

Pour sa part, Bruno Odos les raisons qui les ont poussés à s'échapper : "Avant de partir, on est resté. On est resté pour une justice que l'on n’a pas eue, une reconnaissance du tribunal de notre innocence qu'on n’a pas obtenu non plus. On n'a jamais été entendu, c'était une vraie catastrophe. On a vécu ça pendant deux ans et demi à regarder le plafond de sa chambre ou de sa cellule".

Le JT
Les autres sujets du JT
Le pilote français Pascal Fauret répond aux médias lors d\'une conférence de presse, à Paris, le 27 octobre 2015.
Le pilote français Pascal Fauret répond aux médias lors d'une conférence de presse, à Paris, le 27 octobre 2015. (THIBAULT CAMUS / AP / SIPA)