Cet article date de plus de trois ans.

Meurtre de Patricia Bouchon : le désarroi de sa famille

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
Meurtre de Patricia Bouchon : le désarroi de sa famille
france 2
Article rédigé par
France Télévisions

L'affaire n'est toujours pas élucidée : il y a sept ans jour pour jour, la joggeuse Patricia Bouchon a été retrouvée morte à Bouloc (Haute-Garonne). Son meurtrier présumé pourrait bénéficier d'un non-lieu jeudi 15 février. 

Qui a tué Patricia Bouchon, la joggeuse de Bouloc (Haute-Garonne) ? Sept ans d'enquête, 47 000 pages de dossier, mais un manque de preuves manifeste. Le principal suspect, Laurent Dejean, arrêté en février 2015 sur la base d'un portrait-robot, pourrait bénéficier d'un non-lieu. L'avocat général remet en question toute l'accusation, au désespoir de la famille. Pour la famille il n'y a plus de doute : le 14 février 2011, Patricia Bouchon a été violemment agressée sur ce chemin, alors qu'elle faisait son jogging.

Laurent Dejean a toujours clamé son innocence

Crâne brisé, gant de latex enfoncé dans la gorge, son corps sera retrouvé 45 jours plus tard, immergé sous un pont. Laurent Dejean a été vu avec sa voiture, tous feux éteints, près du chemin, à l'heure du crime. Les enquêteurs ne retrouveront jamais le véhicule. L'homme qui vivait de petits boulots rodait parfois la nuit. Diagnostiqué psychotique, il a été interné quelque temps après la disparition de la joggeuse. Laurent Dejean a toujours clamé son innocence. Pour la famille Bouchon, il est a minima un témoin capital qui doit s'expliquer.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice – Procès

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.