Redoine Faïd : un commando de 4 à 5 personnes

Redoine Faïd s’est évadé de prison dimanche 1er juillet en hélicoptère. Les enquêteurs s’attendent à une traque longue et complexe.

FRANCE 2

Le crâne rasé ou avec des cheveux et une barbe, le visage de Redoine Faïd concentre toutes les recherches. 48 heures après son évasion, c’est une cellule d’une centaine de policiers spécialisés qui est désormais à ses trousses. La police a livré mardi 3 juillet quelques événements concernant l’avancement de l’enquête.

Redoine Faïd n’aurait pas fui à l’étranger

Deux de ses complices, qui ont détourné l’hélicoptère et pris en otage le pilote, s’étaient personnellement présentés à l’aérodrome plusieurs semaines avant l’évasion afin d’organiser, prétendaient-ils, leur baptême de l’air. Selon les enquêteurs, Redoine Faïd n’aurait pas fui à l’étranger. Les recherches se concentrent donc sur le territoire national. Indices, témoignages, réseaux d’indics et d’écoutes, toutes les ressources sont employées pour retrouver un fugitif jugé dangereux et déterminé à ne pas retourner en prison. Selon la cellule d’enquête, cette traque pourrait durer des jours, des mois, voire des années.

Le JT
Les autres sujets du JT
Rédoine Faïd s\'est évadé de la prison de Réau dimanche 1er juilet 2018.
Rédoine Faïd s'est évadé de la prison de Réau dimanche 1er juilet 2018. (LP/MARINE LEGRAND / MAXPPP)