Cet article date de plus de huit ans.

La maire UMP d'Aix, Maryse Joissains, compare sa garde à vue à l'Occupation

L'élue a été entendue jeudi dans une affaire de détournement de fonds publics et de trafic d'influence.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Maryse Joissains, la maire UMP d'Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône), le 15 novembre 2013, dans son bureau de la mairie d'Aix. (ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP)

"La personne qui m'a dénoncée ne l'a fait que pour voir ma respectabilité salie. Ça rappelle l'Occupation, quelqu'un de fragile peut se suicider dans ces cas-là..." C'est en ces termes que Maryse Joissains, la maire UMP d'Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône), a décrit son placement en garde à vue, selon des propos rapportés par La Provence. L'élue a été entendue, jeudi 26 décembre, dans une affaire de détournement de fonds publics et de trafic d'influence.

Les enquêteurs de la division économique et financière de la police judiciaire s'intéressent notamment à la promotion de son chauffeur, Omar Achouri, au plus haut grade de la fonction territoriale (catégorie A, soit l'équivalent d'un ingénieur) et au recrutement du fils de ce dernier à la communauté d'agglomération du Pays d'Aix, qui regroupe 34 communes et 363 000 habitants.

"Ce type de dénonciation a conduit des innocents à la mort"

"Un dossier concerne un collaborateur de longue date. Je l'ai nommé parce qu'il travaille 12 heures par jour, je lui ai donné une promotion sociale", s'est défendu Maryse Joissains lors d'une conférence de presse, vendredi 27 décembre. "A 9h30 les médias étaient informés alors que la garde à vue n'avait pas commencé. Ce qui veut dire qu'on m'a jugée et condamnée avant même que je sois entendue", poursuit-elle.

Et la maire de dénoncer une "dénonciation anonyme""Ce type de dénonciation a conduit des innocents à la mort. C'est la plus lâche des attitudes", reprend Maryse Joissains. Agée de 71 ans, l'édile brigue un nouveau mandat et est candidate aux municipales de mars 2014.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice – Procès

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.