L'animateur Jean-Marc Morandini condamné à six mois de prison avec sursis pour harcèlement sexuel

Le présentateur a été condamné par le tribunal judiciaire de Paris pour "harcèlement sexuel" à l'encontre d'un jeune comédien.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
L'animateur Jean-Marc Morandini avec son avocate Florence Rault au palais de justice de Paris pour son procès pour "harcèlement sexuel" et "travail au noir", le 13 juin 2023. (BERTRAND GUAY / AFP)

Le tribunal judiciaire de Paris a condamné, mardi 29 août, l'animateur Jean-Marc Morandini à six mois de prison avec sursis pour "harcèlement sexuel" à l'encontre d'un jeune comédien. Lors de son procès, en juin, le parquet avait requis six mois d'emprisonnement avec sursis. Le tribunal a également condamné l'animateur de la chaîne CNews pour "travail dissimulé". Ses avocates ont aussitôt indiqué qu'il ferait appel de cette condamnation.

Jean-Marc Morandini, 58 ans, a été condamné pour avoir encouragé de jeunes comédiens, âgés de 19 à 26 ans au moment des faits, entre juin et septembre 2015, à s'exhiber nus pour les castings d'une web-série intitulée Les Faucons dont il était le producteur. Une pseudo-directrice de casting, Catherine Leclerc (en réalité Jean-Marc Morandini sous pseudonyme), leur avait adressé des e-mails pour leur demander avec insistance d'envoyer des vidéos d'eux nus, le pubis rasé, et de scènes de masturbation parfois avec éjaculations.

Un jeune comédien, Gabriel P., avait notamment reçu en août 2015 deux e-mails de la fausse Catherine, signés "maman", lui demandant s'il était prêt à faire une fellation à Jean-Marc Morandini, "qui n'est pas n'importe qui". Le jeune homme, soucieux de ne pas passer à côté de l'opportunité de devenir comédien, répondait : "Il est évident que je ne vais pas faire le difficile sur la nudité (...). J'obéirai à ce que vous m'ordonnerez."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.