Fréjus : sept ans de prison ferme contre la conductrice qui avait fauché une famille

En août 2021, la jeune femme a percuté une famille avec son véhicule alors qu'elle roulait à vive allure avec près de 2 g d'alcool dans le sang. Un enfant âgé de 7 ans a été tué et son grand frère a dû être amputé.
Article rédigé par
Avec France Bleu Provence - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
La salle d'audience du tribunal correctionnel de Draguignan. Photo d'illustration. (SOPHIE GLOTIN / RADIO FRANCE)

La jeune femme de 24 ans qui avait fauché une famille de vacanciers à Fréjus dans le Var en août 2021, a été condamné mardi 24 janvier à sept ans de prison par le tribunal correctionnel de Draguignan, a appris France Bleu Provence. Le drame avait provoqué la mort d'un enfant âgé de 7 ans et l'amputation de son grand frère. L'accusation avait demandé la peine maximale de dix ans, rarement requise devant un tribunal correctionnel.

La conductrice jugée pour homicide et blessures involontaires est aussi condamnée à dix ans d'annulation de son permis de conduire et cinq ans d'interdiction de conduite de tout véhicule terrestre. Au volant d'un Range Rover, la jeune femme roulait avec près de 2 g d'alcool dans le sang lorsqu'elle a percuté la famille. Elle avait également fumé du cannabis et roulait à vive allure. Après l'accident, la jeune femme avait tenté de prendre la fuite avant d'être stoppée par un gendarme en vacances.

"Je sais que mes excuses importent peu"

À l'issue du procès, l'avocat des parents, Me Grégory Guyard estime que c'est une peine satisfaisante : "On attendait une peine qui puisse entamer le travail (de deuil). C'est une peine de sept ans ferme, sans sursis, la famille a compris le message que la justice a dressé à cette conductrice. On en ressort avec un sentiment de devoir accompli par la justice et une première page qui se tourne pour la famille."

Au cours de la journée d'audience, la conductrice avait demandé pardon à la famille présente dans la salle : "Je m'excuse du plus profond de moi, je suis désolée, mais je sais que mes excuses importent peu."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice – Procès

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.