"Dentiste de l'horreur" : les victimes face à leur escroc

Il avait mutilé des patients et facturé des soins non réalisés avant de fuir au Canada. Son procès en France commence mardi 8 mars.

France 2

À Château-Chinon (Nièvre), c'était le seul dentiste de la ville. Aujourd'hui, il est en prison. Mardi 8 mars, il fera face à ses victimes. Au total, 93 victimes ont été recensées dont 49 demandent réparation.
Tout avait pourtant si bien commencé. Dans le Morvan en plein désert médical, après trois ans de recherches, Château-Chinon a enfin trouvé un dentiste : en 2008, le docteur Mark Van Nierop ouvre son cabinet dans le centre-ville. "Toute la population était invitée", se souvient une habitante.

Fuite au Canada

Pendant ce temps, le dentiste s'installe. Il restaure même une maison. Mais au bout de plusieurs mois, certains patients se plaignent de douleurs. Une enseignante à la retraite se rend compte qu'il facture des soins non réalisés. "21 soins facturés pour une visite de 10 minutes", explique Nicole Martin, présidente du collectif dentaire. Elle décide de monter un collectif et reçoit un raz-de-marée de plaintes. Le médecin décide alors de fuir au Canada, où il est arrêté. Comment a-t-il pu tromper tout le monde, y compris le Conseil de l'ordre des chirurgiens-dentistes ? Beaucoup de questions restent sans réponses.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le dentiste \"Mark\" Van Nierop dans son cabinet à Château-Chinon (Nièvre), le 16 mai 2009.
Le dentiste "Mark" Van Nierop dans son cabinet à Château-Chinon (Nièvre), le 16 mai 2009. (MAXPPP)