L'anesthésiste de Besançon, soupçonné d'empoisonnements mortels, reste libre

L'ancien anesthésiste de Besançon (Doubs), Frédéric Péchier, a obtenu gain de cause en appel : il reste en liberté. Il est soupçonné d'avoir empoisonné 24 patients lors d'interventions chirurgicales. Neuf sont décédés.

France 3

Le Dr Péchier ne dormira pas en prison. Après une heure et demie de débats, mercredi 12 juin, la cour d'appel de Besançon (Doubs) a décidé de le laisser en liberté. L'anesthésiste demeure mis en examen dans 24 cas d'empoisonnement sur ses patients, dont neuf mortels. Plusieurs parties civiles n'acceptent pas cette décision : "Normalement une personne comme ça aurait dû être incarcérée, ce n'est pas logique."

Pompier pyromane ?

Interdit d'exercer sa profession depuis deux ans, Frédéric Péchier est soupçonné d'avoir empoisonné des produits anesthésiants injectés à plusieurs de ses patients entre 2008 et 2017. Il aurait trafiqué des poches de perfusions. Son mobile, selon l'accusation, aurait été de provoquer de graves accidents cardiaques chez les patients avant de les sauver in extremis, ceci afin de mieux affirmer son pouvoir sur ses confrères. Une accusation que contestent ses avocats pour qui la détention provisoire ne se justifiait pas. L'anesthésiste est maintenu en liberté sous contrôle judiciaire.

Le JT
Les autres sujets du JT
Frédéric Péchier et sa soeur Julie Péchier, à la cour d\'appel de Besançon (Bourgogne-Franche-Comté), le 12 juin 2019. 
Frédéric Péchier et sa soeur Julie Péchier, à la cour d'appel de Besançon (Bourgogne-Franche-Comté), le 12 juin 2019.  (SEBASTIEN BOZON / AFP)