Cet article date de plus de six ans.

Agnès Saal, ex-patronne de l'INA devra verser 4 500 euros d'amende

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Agnès Saal, ex-patronne de l'INA devra verser 4 500 euros d'amende
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Elle était jugée ce lundi pour détournement de fonds publics. Un procès qui intervient après la révélation de ces notes de taxi alors qu'elle était à la tête de l'institut.

Elle plaide coupable pour solder ses comptes au plus vite. Agnès Saal, jugée pour ses notes de taxi injustifiées alors qu'elle dirigeait l'institut national de l'audiovisuel devra payer 4 5000 euros d'amende pour détournement de fonds publics. A la sortie de l'audience, elle s'exprime pour la première fois devant les caméras. Il y a un an, l'affaire lui avait coûté son poste. " "L'épreuve est longue, dure, douloureuse, violente. Elle est peut-être disproportionnée. J'ai commis une faute, je l'ai reconnue, je l'ai assumée, je la paye très cher. J'aspire vraiment aujourd'hui à ce qu'on m'autorise à tourner la page", a réagi Agnès Saal.

L'affaire du Centre Pompidou

23 000 euros de taxi dépensé en 10 mois à l'INA pour des trajets personnels ou effectués par sa famille. En quelques jours, Agnès Saal était devenue le symbole d'élites coupées des réalités. Un symbole difficile à effacer. Vendredi, elle devra à nouveau s'expliquer devant la justice sur 38 000 euros de frais de taxi non justifiés lorsqu'elle dirigeait le centre Pompidou.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.