Affaire Marin : l'agresseur écope de sept ans et demi de prison

L'agresseur de Marin, violemment frappé au crâne en 2016 à Lyon (Rhône), a été condamné à sept ans et demi de prison. La famille de la victime attendait une peine plus lourde, mais l'excuse de minorité a bel et bien été retenue pour l'accusé.

France 3

Malgré son extrême fatigue, Marin tenait à être présent pour le verdict. À l'énoncé de la peine, le jeune homme et sa famille semblent consternés. Ils accusent le coup, se cherchent du regard en silence. Il n'y a pas eu d'exception à la règle, l'excuse de minorité n'a pas été levée pour l'agresseur. Celui-ci avait 17 ans lorsqu'il s'en est pris violemment à Marin qui tentait de s'interposer après une altercation, fin 2016 à Lyon (Rhône). La victime a alors subi des dégâts irréparables.

La défense est soulagée

"Marin a été déçu, explique son avocat, il conservait l'espoir de voir l'excuse de minorité écartée car son histoire est exceptionnelle". L'accusé écope de sept ans et demi de prison, le maximum pour un mineur. Il n'a pas réagi à l'écoute du verdict. Au regard des 14 ans requis par l'avocat général, la défense est soulagée, mais craint un nouveau procès. Marin et sa famille ont dix jours pour faire appel.

Le JT
Les autres sujets du JT
Marin, 20 ans, arrive accompagné d\'une proche au palais de justice de Lyon, le 3 mai 2018.
Marin, 20 ans, arrive accompagné d'une proche au palais de justice de Lyon, le 3 mai 2018. (JEFF PACHOUD / AFP)