Après 15 ans de "calvaire", Christian Iacono acquitté en révision pour des viols sur son petit-fils

Avant cette affaire, depuis 1945, seuls huit condamnés pour des crimes ont été acquittés au terme d'une procédure de révision.

Christian Iacono, l\'ancien maire de Vence (Alpes-Maritimes), lors de son arrivée au tribunal d\'Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône), le 14 février 2011.
Christian Iacono, l'ancien maire de Vence (Alpes-Maritimes), lors de son arrivée au tribunal d'Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône), le 14 février 2011. (ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP)

Christian Iacono, l'ancien maire de Vence (Alpes-Maritimes), a été acquitté à son procès en révision pour les viols de son petit-fils, mercredi 25 mars, à Lyon (Rhône). Avant cette affaire, depuis 1945, seuls 10 condamnés pour des crimes ont été acquittés au terme d'une procédure de révision.

Gabriel Iacono s'était rétracté en 2011

Après trois heures de délibéré, les jurés n'ont pas suivi l'avocat général, qui s'était dit convaincu de la culpabilité de Christian Iacono, mais n'avait réclamé aucune peine. Après avoir maintenu, de façon constante, pendant 11 ans, des accusations de sévices sexuels et viols, Gabriel Iacono, le petit-fils de Christian Iacono, s'était rétracté début mai 2011 dans une lettre au parquet de Grasse.

A l'énoncé du verdict, toute la famille Iacono a fondu en larmes. Assis au premier rang, Gabriel Iacono, 24 ans, s'est retourné en enlaçant sa grand-mère, Jeannine, l'épouse de Christian Iacono, et sa tante.

J'ai pu réparer une bonne partie de ma connerie, j'ai envie de pleurer de joie, je suis heureux.Gabriel Iacono 

Le grand-père a fait 14 mois de prison

Devant une forêt de caméras et de micros, le grand-père a scellé son "pardon": "C'est un grand moment d'émotion après 15 ans de calvaire, j'ai hâte de revoir Gabriel et d'échanger, je veux qu'il soit près de moi et qu'il se conduise bien, je crois que c'est un bon garçon qui a eu une jeunesse foutue en l'air", a aussitôt réagi Christian Iacono. Avant de se diriger vers son petit-fils.

Maintenant il faut que tu marches droit, que tu m'écoutes.Christian Iaconoà son petit-fils, Gabriel

Christian Iacono, aujourd'hui âgé de 80 ans, a effectué seize mois de prison en raison de cette affaire, qui a duré quatorze ans. En 2009, puis en 2011, il avait été condamné à neuf ans de détention. L'avocat de celui que ses proches présentent comme le "patriarche" enchaîne: "Il faut reconnaître à la justice le mérite d'avoir su dire qu'elle s'est trompée ou qu'elle a été trompée. J'espère que les leçons de cette affaire seront tirées".

La rétractation, pourtant, n'était pas acquise. Ainsi, dans un réquisitoire sévère énoncé la veille, l'avocat général avait martelé que Gabriel Iacono avait bien été abusé par son grand-père, citant de nombreux éléments cliniques pour étayer son accusation. Mais, laissant à la cour la lourde tâche de trancher, il n'avait paradoxalement pas réclamé de peine. Les avocats de la défense avaient, quant à eux, "supplié" mercredi matin les jurés de "restituer" au grand-père "son honneur" en le déclarant "innocent". Ils ont été entendus.