15 millions d'euros d'amende pour une trentaine de marques du secteur de la volaille

Les entreprises accusées d'avoir voulu s'entendre sur les prix de leurs produits ont été sanctionnées par l'Autorité de la concurrence ce 6 mai.

FRANCE 3

L'amende aurait pu être plus importante, mais la conjoncture difficile a sans doute joué dans la balance. L'Autorité de la concurrence a imposé à une trentaine d'entreprises du secteur de la volaille de payer une somme de 15 millions d'euros pour une entente sur les prix de vente de leurs produits, en considérant qu'il ne s'agissait pas d'un cartel, mais d'une alliance de circonstance.

Des rencontres très fréquentes

"Plus de 60 réunions, parfois je dirais tous les jours, tous les deux jours, ont eu lieu pour essayer de coordonner des demandes de hausse de prix adressés à la grande distribution pour absorber l'augmentation très rapide et très sensible du prix des céréales", rapporte le président de l'Autorité.
Ces rencontres étaient organisées par la Fédération des Industries Avicoles, où tous les grands noms du secteur se retrouvaient. Tous ont reconnu les faits.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'entreprise LDC, qui commercialise les poulets de Loué, figure parmi les entreprises condamnées le 6 mai 2015 par l\'Autorité de la concurrence.
L'entreprise LDC, qui commercialise les poulets de Loué, figure parmi les entreprises condamnées le 6 mai 2015 par l'Autorité de la concurrence. (MYCHELE DANIAU / AFP)