Handball : le match Montpellier-Cesson était-il truqué ?

L'affaire des paris truqués est jugée depuis ce lundi 15 juin au matin, au tribunal de Montpellier.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Le tribunal de Montpellier accueille le premier jour du procès des paris truqués en handball, ce lundi 15 juin. Parmi les 16 prévenus, les stars du handball français Nikola et Luka Karabatic comparaissent pour "escroquerie". Ils auraient organisé des paris truqués lors du match opposant Montpellier à Cesson, le 12 mai 2012.
Ce jour-là, la Française des Jeux enregistre beaucoup plus de paris que d'habitude. La plupart misent sur un avantage de Cesson à la mi-temps, alors que le club de Montpellier est au top. Des proches des joueurs vont également parier des sommes inhabituelles. De leur côté, les joueurs auraient volontairement manqué des buts.

Nikola Karabatic nie

Nikola Karabatic se dit aujourd'hui totalement étranger à la combine : "Il n'a ni parié ni joué le match", souligne son avocat, Jean-Robert Nguyen Phung. Sa compagne a toutefois misé 1 500 euros sur la défaite de Montpellier.
Pour la Française des Jeux, pas de doute, il s'agit là d'une escroquerie : "Comment peut-on imaginer que des joueurs, des proches des joueurs vont miser sur la défaite de leur propre club. Ça n'a aucun sens !", s'offusque Thierry Herzog, l'avocat de la Française des Jeux.

Le JT
Les autres sujets du JT
Nikola Karabatic en compagnie de son avocat Jean-Robert Nguyen Phung quittant le tribunal de Montpellier le 16 octobre 2012
Nikola Karabatic en compagnie de son avocat Jean-Robert Nguyen Phung quittant le tribunal de Montpellier le 16 octobre 2012 (PASCAL GUYOT / AFP)