Cet article date de plus de cinq ans.

Ce que l'on sait de la fusillade qui a fait deux morts à Grenoble

La fusillade s'est déroulée près d'un groupe scolaire, dans le quartier Teisseire, dans le sud de la ville. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'avenue Teisseire à Grenoble (Isère), où une fusillade mortelle a éclaté le 25 avril 2016. 


 (MARIE MICHELLIER / FRANCE 3 ALPES)

Deux personnes sont mortes et une autre a été grièvement blessée dans une fusillade à Grenoble (Isère), lundi 25 avril, selon la police. Les tirs ont eu lieu près d'une école primaireFrancetv info fait le point sur les informations disponibles.

Que s'est-il passé  ? 

La fusillade a éclaté, peu avant 10 heures, à proximité de l'école primaire Jean-Racine, située avenue Teisseire, à Grenoble, raconte Le Dauphiné"Les coups de feu seraient partis d’une voiture dont les occupants ont ouvert le feu sur trois hommes", indique de son côté France 3 Alpes

Carte pointant le groupe scolaire Jean Racine dans le quartier de Teisseire (sud de Grenoble), à proximité duquel a eu lieu une fusillade, le 25 avril 2016. (GOOGLE MAPS)

Le quartier est pour l'heure totalement bouclé, ajoute France 3, qui précise : "Les enfants scolarisés dans les écoles de la zone sont pour l'instant, et avant que la situation n'évolue, gardés en sécurité à l'intérieur des établissements."

Qui sont les victimes  ?

Un homme est mort sur le coup. Le deuxième, en arrêt cardio-respiratoire, a succombé des suites de ses blessures. Les deux victimes résidaient toutes les deux dans le quartier Teisseire, selon Le Dauphiné. Elles étaient âgées de 22 et 28 ans et étaient connues des services de police. Le plus âgé avait été condamné en 2009 pour trafic de drogue, explique le journal.

Un troisième homme a été grièvement blessé, mais ses jours ne sont pas en danger, selon une source proche de l'enquête. Il est âgé de 17 ans, selon Le Dauphiné.

Quelle piste est évoquée par les enquêteurs ? 

Le profil des victimes et le déroulement de la fusillade laissent songer à un règlement de comptes. Une source proche du dossier, citée par l'AFP, évoque une attaque "ciblée". "Ça ressemble à quelque chose d'assez organisé", a confirmé une autre source, précisant que de nombreux étuis de projectiles avaient été retrouvés autour des corps. Le parquet n'a pas encore donné de détails sur l'affaire.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.