INFO FRANCE BLEU. Le conducteur de la voiture folle qui a foncé dans la foule en pleine feria de Nîmes a été mis en examen

Le parquet requiert également un placement en détention provisoire à l'encontre de ce trentenaire, a appris France Bleu Gard Lozère.

En pleine nuit, un homme avait foncé sur la foule et blessé deux personnes à Nîmes, le vendredi 14 septembre 2018.
En pleine nuit, un homme avait foncé sur la foule et blessé deux personnes à Nîmes, le vendredi 14 septembre 2018. (/HOCINE ROUAGDIA / MAXPPP)

Le conducteur de la voiture folle de Nîmes a été mis en examen pour tentatives de meurtres, rapporte dimanche 16 septembre France Bleu Gard Lozère. Le parquet requiert également un placement en détention provisoire pour "trouble à l'ordre public" et "possible réitération des faits".

Il est soupçonné d'avoir tenté de foncer en voiture sur la terrasse d'un bar, en pleine feria, dans la nuit de jeudi à vendredi 14 septembre, blessant légèrement deux personnes. C'était le premier soir de fête, il y avait beaucoup de monde. La voiture a été stoppée par les barrières anti-attentat, installées pour l'événement.

Le conducteur avait été interpellé par des témoins de la scène. C'est un Nîmois de 36 ans, connu de la justice. Il a été transporté à l'hôpital de Nîmes. Il était sous l'emprise de stupéfiants au moment des faits. Il travaille dans la ville en tant que fonctionnaire et il est père de famille. Le parquet anti-terroriste n'avait pas été saisi.