Indre-et-Loire : enquête ouverte après la mort d'une femme qui participait à un stage de naturopathie

Ce stage proposait des activités de jeûne hydrique, un comportement qui consiste à s'abstenir de manger pendant une période donnée où on ne consomme que de l'eau. La cause du décès reste à déterminer.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une femme de 44 ans qui participait à un stage de naturopathie à Noyant-de-Touraine (Indre-et-Loire) est morte, le 12 août 2021. (GOOGLEMAPS)

Que s'est-il passé ? Une information judiciaire pour "homicide involontaire" a été ouverte après le décès d'une femme de 44 ans qui participait à un stage de naturopathie à Noyant-de-Touraine (Indre-et-Loire), a expliqué le procureur de la République de Tours jeudi 19 août, confirmant une information de La Nouvelle République.

Les faits se sont déroulés le 12 août au château de Brou. La victime, domiciliée à Paris, participait à ce stage proposé par une société qui comprenait des activités de jeûne hydrique, un comportement qui consiste à s'abstenir de manger pendant une période donnée où on ne consomme que de l'eau.

Sous l'autorité du juge d'instruction du tribunal judiciaire de Tours, l'enquête doit permettre d'établir la "cause de la mort" et de rechercher si "d'éventuels manquements ont été commis par les organisateurs du séjour", a précisé le procureur de la République de Tours, Grégoire Dulin. Si de "nombreuses auditions" ont été conduites, aucune n'a donné lieu à une garde à vue à ce jour, a-t-il ajouté.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.