Incidents du Stade de France en mai 2022 : l'UEFA va indemniser les supporters de Liverpool

Les détails financiers de "cet accord complet et définitif" n'ont pas été dévoilés par l'instance du football européen.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Des supporters de Liverpool au Stade de France, à Saint-Denis, le 28 mai 2022. (JOSE BRETON / NURPHOTO / AFP)

L'UEFA a annoncé vendredi 22 mars avoir conclu un accord avec les supporters de Liverpool. Ces derniers réclamaient des indemnisations pour les blessures physiques et mentales causées par les incidents du Stade de France, lors de la finale de la Ligue des champions 2022 à Paris.

Les détails financiers de "cet accord complet et définitif" n'ont pas été dévoilés par l'instance. Les fans des Reds étaient représentés par deux groupes d'avocats, le cabinet de Liverpool Bingham Long et le cabinet londonien Pogust Goodhead, qui avaient déposé des plaintes pour dommages corporels.

Ces indemnisations à venir s'ajoutent au remboursement des billets que s'était engagée à effectuer l'UEFA il y a un an, après un rapport indépendant accablant, qui avait conclu à sa "responsabilité principale" dans les graves incidents survenus.

Les supporters de Liverpool dédouanés

Attente interminable, supporters et familles aspergés de gaz lacrymogènes ou victimes de vols... Le dispositif de maintien de l'ordre par la police, également pointée du doigt, lors de cette finale, dont le coup d'envoi avait dû être retardé de 37 minutes, avait donné lieu à des scènes de chaos à Saint-Denis, provoquant une vive polémique en France et en Angleterre.

Ce rapport indépendant avait surtout dédouané entièrement les supporters de Liverpool, accusés dans un premier temps par l'UEFA d'être arrivés en retard au stade, puis, en particulier par le ministre français de l'Intérieur, Gérald Darmanin, d'avoir massivement présenté des billets falsifiés. "Les deux parties ont accepté les termes de cet accord (...) sans aucune reconnaissance de responsabilité", a conclu l'UEFA, se disant "heureuse d'être parvenue à une position commune qui, nous l'espérons, permettra aux supporters de tourner la page".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.