VIDEO. "Ceux qui se livrent à des dérapages inadmissibles ne peuvent se revendiquer de la Corse", selon Jean-Guy Talamoni

Le président de l'assemblée corse est revenu sur les violences qui ont lieu depuis Noël dans une cité populaire d'Ajaccio.

Cette vidéo n'est plus disponible

Jean-Guy Talamoni appelle à l'apaisement en Corse. Invité de BFMTV, lundi 28 décembre, le président de l'assemblée corse est revenu sur les violences qui secouent Ajaccio depuis Noël. Deux enquêtes sont en cours, l'une sur les violences du 24 décembre contre des pompiers et l'autre concernant les dérapages racistes lors des manifestations, ce week-end.

"L'idéologie raciste est en contradiction avec la culture corse"

"Ceux qui se livrent à des dérapages inadmissibles, à des faits inqualifiables comme la profanation d'un lieu de culte, ne peuvent se revendiquer ni de la Corse, ni de cette culture qui a toujours refusé ce genre d'actes et ce genre de sentiments à l'égard des autres", a estimé le nationaliste Jean-Guy Talamoni.

"Il y a des groupuscules d'extrême droite qui s'agitent depuis des mois, a poursuivi le président de l'assemblée corse. L'idéologie raciste est en contradiction formelle avec la culture corse." Jean-Guy Talamoni a accusé l'administration française de ne pas avoir "fait son travail" dans les quartiers sensibles de l'île.

Jean-Guy Talamoni à Ajaccio (Haute-Corse), le 17 décembre 2015.
Jean-Guy Talamoni à Ajaccio (Haute-Corse), le 17 décembre 2015. (PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP)