Incendies : comment puis-je apporter mon aide face aux feux de forêt ?

Agriculteurs, habitants et associations se mobilisent pour aider ceux qui combattent ou subissent les incendies partout en France.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 3 min.
Un agriculteur transporte une cuve pleine d'eau pour aider les pompiers qui luttent contre l'incendie en cours à Landiras, en Gironde, le 18 juillet 2022. (IDHIR BAHA / HANS LUCAS / AFP)

Des murs de flammes, des hectares de forêts ravagés, des habitants contraints de fuir et une faune décimée… Les violents incendies qui ravagent notamment la Gironde ont déclenché un élan de solidarité pour les pompiers et les habitants sinistrés. Franceinfo liste quelques initiatives pour y participer vous aussi.

>> Suivez en direct les dernières informations sur les incendies dans l'Hexagone

Aider les pompiers

Dans le Maine-et-Loire, les jeunes agriculteurs se sont mobilisés pour venir en aide aux pompiers. Sur Twitter, ils publiaient dès mardi un appel à la mobilisation. Grâce à leurs équipement agricole, principalement des tonnes à lisier remplies d'eau, les jeunes agriculteurs ont pu prêter main forte aux pompiers et combattre les flammes qui ravageaient la forêt du PugleUne initiative saluée par la gendarmerie du Maine-et-Loire. 

Ailleurs en France, d'autres agriculteurs se sont mobilisés, comme à Vescles (Jura), où un feu a brûlé 150 hectares de végétation. Ailleurs, des habitants proches des zones touchées par les incendies se sont aussi portés volontaire pour approvisionner les pompiers en vivres et en eau, afin que ceux-ci puissent récupérer après des interventions éreintantes.

Mais si vous n'êtes pas agriculteur, le meilleur moyen d'aider les pompiers reste d'adopter les bons gestes pour éviter de déclencher un incendie. Selon le site des sapeurs-pompiers de France, 30% des feux sont involontairement déclenchés par des particuliers. Lorsque les conditions météorologiques sont favorables aux incendie (végétation sèche, fortes chaleurs et/ou grand vent), un simple mégot de cigarette peut ravager plusieurs hectares de forêt. Pour éviter d'être soi-même la cause d'un départ de feu, voici quelques règles à respecter, parmi lesquelles : ne rien brûler entre avril et septembre si vous habitez près d'une forêt. 

Cependant, malgré toutes ces précautions, vous n'êtes pas à l'abri de découvrir un feu de forêt. Alertez alors immédiatement les secours en composant le 112 ou le 18. Si cela est possible sans vous mettre en danger, essayer ensuite d'éteindre les flammes avec de la terre, du sable ou de l'eau, ou éloignez-vous pour vous mettre à l'abri.

Aider les habitants sinistrés

Le Secours populaire a lancé un appel à la générosité pour les habitants des zones sinistrées par les flammes. Par ailleurs, sur place, des bénévoles de l'association aident les personnes qui ont dû quitter leur domicile et trouver une solution de rechange. Les bénévoles apportent également des produits d'hygiènes et le petit-déjeuner aux personnes qui dorment dans des gymnases en attendant de pouvoir rentrer chez eux.

Mais les habitants s'organisent aussi par eux-mêmes. En Gironde, ou 10 000 personnes ont dû être évacuées à cause de la reprise des feux, jeudi 11 août, de nombreuses personnes ont spontanément proposé un lit à ceux qui en avaient besoin. Le relogement des animaux domestiques s'organise également près de Landiras. À Cabanac-et-Villagrains (Gironde), la gérante du club de poney de la Voile a pris en main l'organisation des déplacements d'animaux, et même créé une page Facebook où elle propose d'accueillir temporairement les animaux des habitants sinistrés. "On a chèvres, ânes, poneys, mules. On a aussi évacué un cochon à Saucats. Pour l'instant, on gère le transport avec le poney club, mais il y a aussi tous les super-copains qui sont là pour prêter main-forte", raconte Ludivine Guichon, au Républicain Sud-Gironde.

Aider les animaux sauvages ?

La plupart des animaux sauvages pris au piège par les flammes meurent dans les incendies, mais il arrive que certains d'entre eux se fraient un chemin jusqu'aux zones d'habitation humaine. Si vous habitez à proximité d'un incendie et que vous trouvez un animal sauvage ayant vraisemblablement fui les flammes, ne le nourrissez pas et ne le gardez pas chez vous. Apportez-le directement à une association qui sera en capacité de le soigner et de le nourrir avec des aliments adaptés. 

France 3 Nouvelle-Aquitaine partage avec ses lecteurs les bons réflexes à adopter pour aider des animaux sauvages victimes des flammes.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Incendies en Gironde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.