EN IMAGES. Quatre jours de lutte contre les flammes en Gironde

Après quatre jours de lutte contre les flammes, les pompiers ont réussi à limiter la progression de l'incendie. Les habitants vont pouvoir rejoindre leur logement selon la préfecture. 

L'incendie s'est déclaré dans une vaste forêt de pins à Saint-Jean-d'Illac (Gironde) le vendredi 24 juillet. Très vite, les flammes ont atteint des centaines d'hectares. Cette progression rapide de l'incendie a obligé les autorités à évacuer la zone. Un millier de personnes ont quitté leur maison pour se mettre à l'abri, notamment à Pessac, où un gymnase a été ouvert.  

>> Suivez la situation en Gironde grâce à notre direct

La lutte contre les flammes a été périlleuse pour les soldats du feu, et extrêmement longue. Plus de 600 pompiers ont été mobilisés pendant quatre jours, de jour comme de nuit.

Francetv info revient sur ces quatre journées de combat, jusqu'à la maîtrise progressive de l'incendie ce lundi 27 juillet. Au total, près de 600 hectares sont partis en fumée. 

110
L’incendie s’est déclaré le vendredi 24 juillet dans une forêt de pins situé à Saint-Jean-d’Illac (Gironde). Le soir, vers 22 heures, les flammes avaient déjà ravagé près de 180 hectares. Ce sera le début d’une lutte de quatre jours contre le feu. MEHDI FEDOUACH / AFP
210
Une colonne de camions de pompiers se forme au bord d’une route, le vendredi 24 juillet. Les lances à incendie sont prêtes à asperger d’eau le sol brûlant. Près de 400 pompiers luttent sans relâche contre les flammes. TARIS PHILIPPE / MAXPPP
310
Les renforts sont venus des airs. Pour soutenir les sapeurs-pompiers au sol, quatre Canadair ont été mobilisés. Un Canadair de la protection civile se ravitaille dans la Garonne à proximité d’habitations, à Cambes (Gironde). Les avions multiplieront les lâchers d’eau au-dessus de la pinède pendant quatre jours. CYRIL GUITTON / CITIZENSIDE / AFP
410
Les flammes menacent les habitations. Un camion est stationné devant une maison dans un quartier de Saint-Jean-d'Illac, le lundi 27 juillet. Depuis vendredi, un millier d'habitants ont dû quitter leur logement. Ils ont notamment été accueillis dans un gymnase à Pessac. MEHDI FEDOUACH / AFP
510
De jour comme de nuit, les soldats du feu maintiennent leur effort pour stopper l'incendie. Un pompier navigue entre les engins à l'aide d'une lampe torche le samedi 25 juillet. A ce moment, le feu progresse toujours, et 350 hectares ont brûlé. THIBAUD MORITZ / MAXPPP
610
Au cœur de la nuit, les pompiers font un point sur leur combat contre les flammes. L'un deux semble remplir une feuille d'intervention éclairée par une lampe torche et la lumière bleue des gyrophares. THIBAUD MORITZ / MAXPPP
710
Un fourgon de pompiers progresse au milieu des arbres en arrosant le sol. Les braises sont encore vives au sol. Une progression des flammes visuellement peu impressionnante, mais redoutable. Des hectares de pinède continuent de partir en fumée. THIBAUD MORITZ / MAXPPP
810
Le combat contre les flammes s'est révélé périlleux et extrêmement dangereux pour les pompiers. Le lundi 27 juillet, 500 hectares étaient partis en fumée. Un camion de pompiers a également été détruit par la violence de l'incendie. MEHDI FEDOUACH / AFP
910
Les flammes sont éteintes, mais l'incendie n'est pas stoppé pour autant. Les sapeurs-pompiers doivent s'attaquer au sol encore chaud pour éteindre les braises et éviter toute reprise. Le vent est particulièrement redouté par les soldats du feu durant les quatre jours. MEHDI FEDOUACH / AFP
1010
Les visages sont marqués par la fatigue après des heures de lutte contre l'incendie. En arrière-plan, le sol continue de dégager de la fumée. Mais la situation s'améliore le lundi 27 juillet. La préfecture annonce que les habitants vont pouvoir rejoindre progressivement leur maison. Près de 600 hectares ont brûlé en Gironde. C'est l'incendie le plus important en France depuis quatre ans. MEHDI FEDOUACH / AFP