Saint-Cézaire, Lavalduc, Vénéjean... Le point sur les incendies dans le sud-est de la France

Plusieurs sinistres avaient été déclarés dans les Alpes-Maritimes, les Bouches-du-Rhône et le Gard, mardi 1er août. Ils ont été contenu dans la nuit.

Un Canadair lâche de l\'eau pour éteindre le feu sur Saint-Cézaire, dans les Alpes-Maritimes, le 1er août 2017.
Un Canadair lâche de l'eau pour éteindre le feu sur Saint-Cézaire, dans les Alpes-Maritimes, le 1er août 2017. (VALERY HACHE / AFP)

Bonne nouvelle : les incendies dans le sud-est de la France ont été contenus dans la nuit du mardi 1er au mercredi 2 août. La veille, les pompiers avaient été appelés pour de nombreux départs de feu dans les Alpes-Maritimes, les Bouches-du-Rhône et le Gard. Le risque reste important dans cette région placée en vigilance orange canicule. Voici ce que l'on sait sur ces incendies.

A Saint-Cézaire, le feu n'évolue plus

Dans les Alpes-Maritimes, 250 pompiers ont passé la nuit à Saint-Cézaire-sur-Siagne, près de Grasse, pour éviter les reprises de feu. Ce mercredi matin, le feu n'évolue plus alors qu'environ 50 hectares ont été brûlés, selon France Bleu Azur. Une ferme pédagogique a été évacuée.

Signalé vers 15 heures, la veille, l'incendie a débuté dans une forêt entre Saint-Vallier et Saint-Cézaire, selon nos confrères de France 3 Provence-Alpes-Côte d'Azur. Trois hélicoptères bombardiers d'eau, trois ou quatre Canadair et un avion bombardier d'eau (Dash) ont été rapidement engagé sur le terrain.

"Le sinistre ne mena[çait] aucune habitation", assurait Nice-Matin, mais des témoignages recueillis par France Bleu Azur ont fait état d'une évacuation de plusieurs entreprises dans la zone industrielle de la Festre.

Près d'Istres, les habitants évacués ont pu rentrer chez eux

A Istres, dans les Bouches-du-Rhône, la plupart des habitants évacués mardi soir par les pompiers ont pu regagner leur domicile dans la nuit, selon France Bleu Provence. Il restait encore quelques personnes dans le gymnase de la ville au petit matin. Le feu qui a brûlé une trentaine d'hectares est désormais contenu et il n'y a plus d'inquiétude. Quatre quartiers d'Istres ont été touchés.

Mardi 1er août, un incendie d'origine criminelle avait été déclaré, dans le secteur de Lavalduc, dans les Bouches-du-Rhône. Le départ de feu a été enregistré vers 15 heures, au lieu-dit La Pinède. Les pompiers ont pu compter sur deux Canadair et un hélicoptère bombardier d'eau.

A Vénéjean, l'incendie est terminé

Dans le Gard, l'incendie de Venéjan est terminé, rapporte France Bleu Gard Lozère, mercredi 2 août. Il a détruit 40 hectares de végétation. La veille, cet incendie inquiétait les riverains. "Des maisons seraient menacées", précisait Midi Libre. 48 véhicules et 161 sapeurs-pompiers ont été dépéché sur les lieux, "dont des sapeurs-pompiers de l’Ardèche et du Vaucluse", complète La Provence

Un peu plus tôt dans la journée, un feu de forêt avait déjà détruit quatre hectares de végétation sur la commune de Roquemaure, à quelques kilomètres de là.

A Olmeta-di-Tuda, trois départs d'incendie depuis lundi soir

Trois nouvelles mises à feu d'origine criminelle ont eu lieu depuis lundi soir sur la commune d'Olmeta-di-Tuda, en Haute-Corse, annonce France 3 ViaStella"Les deux premières mises à feu ont eu lieu vers 1h30." La dernière "a eu lieu mardi matin peu après 8h30, toujours dans le même secteur", précisent nos confrères. En fin d'après-midi, les incendies n'étaient toujours pas maîtrisés.

Mercredi 2 août, la préfecture et les pompiers n'avaient pas encore communiqué. Plusieurs massifs seront de nouveaux fermés à la fréquentation mercredi. Il s'agit des massifs des Agriates, de Bonifato, de Tartagine-Melaja, du Fango, du Verghellu et du Manganellu.

Près d'Aix-en-Provence, le feu est maîtrisé

Un autre feu s'est déclenché autour de 14h30 sur la D7 au nord d'Aix-en-Provence vers Eguilles, à proximité du carrefour de Lignane, selon France 3 Provence-Alpes-Côte d'Azur, mardi 1er août. L'incendie a mobilisé 150 hommes, une trentaine d'engins, un hélicoptère bombardier d'eau et un avion bombardier d'eau. Selon La Provence, le feu n'évolue plus et est maîtrisé. Un peu moins de "20 hectares" seraient partis en fumée. La D7 est à nouveau ouverte.