OVHcloud : nouveau dégagement de fumée sur le site de Strasbourg, deux salariés incommodés

Neuf jours après l'incendie qui a ravagé le site, les pompiers ont été appelés vendredi pour un dégagement de fumée. La situation est sous contrôle.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le site strasbourgeois d'OVHcloud a été endommagé par un incendie le 10 mars 2021. (PATRICK HERTZOG / AFP)

Plus de peur que de mal. Les pompiers de Strasbourg sont intervenus, vendredi 19 mars, sur le site d'OVHCloud après un dégagement de fumée dans un local où étaient stockées des batteries, neuf jours après un incendie au même endroit. Deux membres du personnel du sécurité ont été légèrement incommodés par les fumées et ont subi des tests médicaux, a précisé l'entreprise à l'AFP, confirmant une information des Dernières Nouvelles d'Alsace.

Ce nouveau sinistre n'occasionnera, selon OVHCloud, "aucune perturbation supplémentaire" pour ses clients car les serveurs n'étaient pas encore remis en service. Le site, qui hébergeait quatre centres de données, avait été touché par un important incendie le 10 mars, qui a détruit complètement le data center SBG2 et endommagé le SBG1 voisin.

Une situation "sous contrôle"

Les fumées sont venues "des batteries non utilisées" et "non alimentées en électricité", a précisé le fondateur de l'entreprise, Octave Klaba. "Nous n'avons pas eu le feu mais nous avions beaucoup de fumée", a expliqué l'entrepreneur, assurant que la situation était "sous contrôle" et "tout le monde en sécurité". Les pompiers, intervenus très rapidement, ont maîtrisé ce dégagement de fumée, mais les opérations de restauration de service qui devaient être effectuées dans la nuit ont été annulées.

Après l'incendie de la semaine passée, des centaines de milliers de clients de l'entreprise, leader européen des services de "cloud", ont été confrontés à des difficultés dans l'accès à leurs sites internet et aux services de messageries. OVHcloud, fondée en 1999 par Octave Klaba, est un fleuron de la tech française et l'un des rares fournisseurs européens de services de "cloud", un secteur archi-dominé par les acteurs américains et chinois.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.