Vérifier son installation électrique, débrancher ses appareils en partant, ne pas surcharger ses prises... Les bons réflexes pour éviter l'incendie domestique

Malgré les détecteurs de fumée devenus obligatoires depuis 2015, un incendie domestique se déclenche toutes les deux minutes, causant la mort de 300 personnes chaque année.  

Une maquette pour sensibiliser aux courts-circuits électriques. 
Une maquette pour sensibiliser aux courts-circuits électriques.  (AUDE LAMBERT / RADIOFRANCE)

C'est un appartement parisien un peu particulier : une grande salle de séjour, un large escalier en bois, deux chambres et dans le salon, une maison de poupée avec des bruits de détecteurs de fumée. Cette maquette au milieu de l'appartement témoin est là pour sensibiliser aux risques d'incendie dans la maison, pièce par pièce. "Ici sur cette maison, on peut matérialiser un court-circuit électrique, explique Eddy Gradaive pompier professionnel. Ça permet aussi de montrer aux enfants à quoi ressemble de l'électricité. Parce que c'est souvent un fil plastique, l'électricité passe à l'intérieur et l'enfant ne la matérialise pas forcément."

L'électricité responsable d'un tiers des incendies domestiques

En France, un incendie domestique se déclenche toutes les deux minutes. Des incendies qui font près de 300 morts chaque année et plus de 16 000 blessés. Selon une étude sur les risques d’incendie à domicile publiée par l’association d’assureurs Attitude Prévention, 82% des parents sous-évaluent leur fréquence et presqu’autant reconnaissent avoir déjà eu un comportement à risque.

Or l'électricité est la première cause d'incendie dans les foyers. Installations vétustes, multiprises surchargées ou appareils restés branchés : l'électricité est responsable d'un tiers des incendies domestiques. L'appartement témoin permet de visualiser les oublis potentiels. "Alors là, effectivement, on est dans la chambre. Par exemple, ici, on a un fer à repasser qui est resté branché. Il y a les bougies qui sont allumées. Dans la partie salle de bain, on a un fer à lisser toujours allumé. Des exemples comme ça, il y en a énormément," détaille Eddy Gradaive.

Prudence, bon sens et équipements de sécurité

Catherine Sztal-Kutas, directrice de Calyxis, un centre d'expertise et de recherche sur les risques à la personne, estime pour sa part que deux points sont indispensables pour éviter les départs de feu. "La première chose à faire, c'est de vérifier son installation électrique et de vérifier qu'on n'a pas de surcharge de prises. C'est fait une fois pour toutes."

Il s'agit d'avoir un comportement exemplaire au regard de l'enfant pour qu'il comprenne où sont les sources potentielles de danger et qu'il n'ait plus envie d'aller les découvrir seul.Catherine Sztal-Kutasà franceinfo

Même si les foyers doivent désormais être équipés de détecteurs de fumée, obligatoires depuis 2015, il ne sont pas toujours "bien équipés", estime Catherine Sztal-Kutas. "Mais on sait déjà que 85% des personnes ont bien un détecteur chez eux et qu'il est plutôt bien placé, c'est-à-dire qu'en général, il protège les chambres", se félicite-t-elle.

A l'approche des fêtes de fin d'année, le directrice de Calyxis rappelle les bons gestes à adopter avant de sortir ou de quitter une pièce : "On débranche tout ce qui est guirlandes électriques, lumières électriques, on éteint les bougies, on vérifie qu'on n'a rien laissé sur le gaz..." Mais il reste encore beaucoup à faire, selon Attitude Prévention, la moitié des parents ne se sont pas informés sur les comportements à adopter en cas d'incendie domestique.

CMS-ContentHasMedias_4136077