Incendies en Australie : huit vidéos qui montrent l'ampleur des feux dans le pays

Le sud-est du pays est ravagé par des feux incontrôlables, qui ont fait au moins 17 morts depuis septembre.

Un pompier australien combat les flammes le 31 décembre 2019 près de la ville de Nowra en Nouvelle-Galles du Sud (Australie).
Un pompier australien combat les flammes le 31 décembre 2019 près de la ville de Nowra en Nouvelle-Galles du Sud (Australie). (SAEED KHAN / AFP)

L'Australie est la proie des flammes. Depuis septembre et le début de la saison des incendies, de gigantesques feux ravagent de vastes zones du sud-est du pays. Ces brasiers hors de contrôle ont déjà fait au moins 17 morts, détruit plus d'un millier de maisons et réduit en cendres certains villages. Mercredi 1er janvier, les secours ont commencé à venir en aide aux milliers de personnes réfugiées dans des villes du littoral australien. Des navires et des avions militaires ont été déployés pour apporter de l'aide humanitaire et évaluer les dégâts après une des pires journées depuis le début de la saison des incendies. Voici huit vidéos qui illustrent la gravité de la situation, notamment en Nouvelle-Galles du Sud.

1Le bush est dévoré par le feu

A Ellerslie, au nord-est d'Adélaïde, le bush est en feu. L'incendie, attisé par les fortes températures et les vents violents, a gagné du terrain lundi 30 décembre. A tel point que les autorités ont prévenu qu'il était trop tard pour fuir. Elles ont donc conseillé aux habitants de se mettre à l'abri où ils le pouvaient. Dans toute l'Australie, depuis septembre, ce sont environ 5,5 millions d'hectares qui sont partis en fumée. C'est plus que la surface du Danemark ou des Pays-Bas.

2Des pompiers s'abritent dans leur camion

Au cœur de la fournaise, les pompiers de Nouvelle-Galles du Sud combattent les incendies de jour comme de nuit. Mardi 31 décembre, des soldats du feu ont dû battre en retraite, face aux assauts des flammes hors de contrôle. Les pompiers se sont réfugiés dans leur camion et s'y sont barricadés en attendant que la ligne de feu les dépassent. 

3Des vacanciers se retrouvent piégés

Des touristes se sont soudainement retrouvés cernés par les flammes dans leur location de vacances, lundi, à Tarbuck Bay. Tracey Corbin-Matchett et les quatre autres membres de sa famille sont parvenus à s'échapper du piège enflammé, en courant à travers le bush en feu. "Mes enfants hurlaient, raconte-t-elle. Ça a été l'expérience la plus effrayante de ma vie." 

4Des habitants se réfugient sur des plages

Pour échapper aux flammes qui dévorent la végétation et les habitations des villes le long de la côte, des milliers d'habitants et de vacanciers ont trouvé refuge sur le bord de mer et les plages. Des navires et des avions militaires ont été déployés pour leur apporter de l'aide humanitaire et évaluer les dégâts.

5Des sinistrés fuient les flammes en bateau

A Mallacoota, ville côtière touristique, 4 000 personnes sont restées de longues heures bloquées sur la plage. Certains ont même pris des bateaux pour s'éloigner un peu plus du brasier. Protégées des flammes par des camions de pompiers, elles s'en sont tirées sans dommage. La cité pourrait toutefois rester coupée du monde pendant des semaines. Des largages de vivres ont donc commencé et un bateau chargé de deux semaines de nourriture est arrivé mercredi.

6Le ciel est orange

Dans les régions en proie aux incendies, une lueur rougeoyante à la fois surnaturelle et apocalyptique a remplacé la lumière du jour. Le soleil a disparu. Le ciel a pris la couleur des flammes. L'horizon n'est que feu.

7La fumée est visible depuis le ciel 

Mardi, le passager d'un vol de la compagnie australienne Qantas reliant Sydney à Melbourne a filmé à travers un hublot de l'avion un extraordinaire panache de fumée s'élevant au-dessus de la  mer de nuages. "Il y avait des nuages de fumée qui couvraient le ciel durant tout le voyage", relate Declan Bowring. La fumée générée par les incendies est même visible depuis l'espace. Des images satellites montrent qu'elle a traversé la mer de Tasman pour atteindre la Nouvelle-Zélande.

8Un kangourou assoiffé boit un verre d'eau

Kangourous, koalas, wallabies, wombats, échidnés...  Les autorités australiennes ne savent pas combien d'animaux sauvages sont morts brûlés ou asphyxiés, mais des experts redoutent que leur nombre ne se chiffre en millions. A elle seule, la colonie de koalas de la côte nord-est pourrait avoir été décimée de 30 à 40%, ce qui représenterait entre 4 500 et 8 400 individus, selon les autorités. Depuis le début des incendies, les vidéos d'animaux assoiffés s'approchant des humains pour boire l'eau qu'on leur tend se multiplient. A l'image de ce kangourou secouru le week-end précédant Noël au milieu de la végétation carbonisée des collines près de la ville d'Adélaïde.