Incendies de forêt : 90 % des feux sont liés à l’activité humaine

Publié Mis à jour
Incendies de forêt : 90 % des feux sont liés à l’activité humaine
FRANCE 2
Article rédigé par
M.de Chalvron, C.Vérove, A.Rémond, A.Lopez - France 2
France Télévisions

Le mois de juillet 2022 s’annonce déjà comme un mois record sur la taille de surface brûlée et sur le nombre d’incendies. Les chiffres de 2021 sont largement dépassés. Dans la majorité des cas, les origines des feux sont humaines. À Gignac, dans l’Hérault, comme sur d’autres départs de feu depuis le début de l’été, la piste criminelle est privilégiée.

Mardi 26 juillet, dans l’Hérault, deux feux ont commencé à flamber quasi simultanément et ont fini par se rejoindre dans l’après-midi. Une femme a alerté les pompiers aux alentours de 10h30. Elle est propriétaire d’un gîte situé à proximité des deux départs de feu, distants d’1,5 km environ. D’après le maire de Saint-Bauzille-de-la-Sylve (Hérault), Grégory Bro, les enquêteurs auraient retrouvé auprès des deux départs de feu un dispositif permettant de retenir des braises.

10 % des incendies d'origine criminelle

En France, il y a en moyenne 4 040 départs de feu par an, dont 90 % sont liés à l'activité humaine. Mais selon un rapport de gendarmerie, seul 10 % des incendies sont d’origine criminelle, les autres sont le fruit d'une maladresse ou d’une imprudence. Il y a deux ans, Gérald Le Grelle, un agriculteur, a décidé de brûler des souches d’arbres dans un terrain marécageux. Il rentre chez lui, mais un incendie s’est propagé à grande vitesse. 55 m2 sont ravagés, avec 200 000 euros de dégâts. Convaincue de sa bonne foi, la justice a décidé de ne pas le poursuivre.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.