Incendies dans les Bouches-du-Rhône : un feu à la propagation dévastatrice

Ces feux sont les plus dévastateurs depuis six ans. Le panache de fumée était visible depuis l'espace. La vitesse à laquelle les flammes se sont propagées a surpris.

FRANCE 2
3 300 hectares de végétation ont brûlé en quelques heures dans les incendies aux abords de Marseille (Bouches-du-Rhône). "C'est considérable, la surface brûlée entre Vitrolles et Marseille représente l'équivalent d'une ville française comme Pau ou Beauvais. Ce qui frappe, c'est la puissance de cet incendie. Il a progressé de dix mètres par seconde en fin d'après-midi, au pire moment", explique Alban Mikoczy en plateau.

Le pire incendie depuis de nombreuses années

 
Le feu a commencé du côté de Fos-sur-Mer, à Istres et puis en début d'après -midi le feu a pris à Rognac et progressé le long des communes de Vitrolles, des Pennes-Mirabeau avant d'être stoppé juste à l'entrée de Marseille dans des zones très habitées. C'est le pire incendie depuis de nombreuses années. "Cela fait longtemps que la France n'avait pas connu de tels incendies. Dans les années 80, 33 000 hectares étaient en moyenne brûlés chaque été, 23 000 dans les années 90, 17 000 dans les années 2000 et seulement 5 000 actuellement  dans la moyenne des cinq dernières années. Une réussite qui s'explique par les vigies, les systèmes de surveillance.  Aujourd'hui, on intervient dès la première fumée détectée", conclut le journaliste.
Le JT
Les autres sujets du JT