Incendie dans le Var : "On s'est retrouvé encerclé par des murs de flammes de 40 m de haut", raconte le maire de La Môle

"Chaque seconde compte", insiste le maire qui relate le combat qu'il a mené avec 11 personnes pour sauver une habitation des flammes et qui a duré quatre heures, les pompiers ne pouvant approcher.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le massif des Maures en proie aux flammes, le 17 août 2021 dans le Var. (FRANK MULLER / MAXPPP)

"Le feu a tellement progressé de manière rapide qu'on s'est retrouvé encerclé par des murs de flammes de 40 mètres de haut", raconte mardi 17 août sur franceinfo, Stéphan Gady, maire de La Môle, une commune du Var touchée par les incendies.

Depuis lundi soir, 5 000 hectares de forêt ont brûlé et 900 pompiers sont toujours mobilisés pour éteindre le feu. Le maire a aidé les habitants de sa commune : "Les pompiers n'ont pas pu nous extraire, donc on était 12 hommes sur place mobilisés. Tout le monde est sain et sauf et on a réussi à éviter que leur maison ne soit détruite par les flammes, après plus de quatre heures de combat".

Des départs de feu organisés

"Le feu n'est pas encore maîtrisé. On m'a appris qu'il y avait de nouveaux départs de feu en ce moment même, donc c'est compliqué de faire un état des lieux pour l'instant", explique Stéphan Gaudy.

"Ce qui est très inquiétant c'est que ces départs de feu ne seraient pas situés dans la ligne de feu."

Stéphan Gady, maire de La Môle

à franceinfo

Tout laisserait à penser que ce sont des départs de feu organisés", ce qui signifierait des incendies volontaires. Face à ses administrés "très inquiets", marqués par les incendies de 2003, le maire demande "que chacun fasse preuve de responsabilité, reste chez soi, laisse les voies de circulation aux secours qui ont besoin de pouvoir accéder rapidement sur place. Chaque seconde compte".

Selon le maire, "nous n'avons pas recensé de blessés, mais il est encore trop tôt pour avoir un état des lieux précis. Plusieurs quartiers ont été évacués et également notre gros camping d'une capacité maximale de 2 000 personnes. Donc vous voyez l'ampleur de l'évacuation à mettre en place". Deux bâtiments ont été mis à disposition des habitants, "nous allons nourrir à peu près 60 personnes", indique le maire. "Il y a beaucoup de choses à organiser tant sur le plan administratif que sanitaire, puisque le Covid se superpose à la gestion de la crise que nous devons gérer", conclut-il.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Incendies de forêt

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.