VIDEO. Incendie Lubrizol à Rouen : quelles sont les conditions pour reconnaître l'état de catastrophe technologique ?

À Rouen (Seine-Maritime), une centaine d'élus demandent l'état de catastrophe technologique, après l'incendie de l'usine Lubrizol survenu jeudi 26 septembre. Mais les conditions restent très restrictives.

France 2

Des commerçants qui perdent leur clientèle, des milliers d'habitants affectés par l'incendie de l'usine Lubrizol... De nombreux élus locaux ont décidé de demander au gouvernement de reconnaître l'état de catastrophe technologique pour que celui-ci puisse ouvrir la voie à l'indemnisation aux assurances. "À chaque fois qu'un habitant s'est tourné vers son assureur, ils lui disent que ce n'est pas possible d'utiliser l'assurance habitation car il faut la reconnaissance de l'état de catastrophe technologique", explique Christophe Bouillon, député PS de Seine-Maritime.

15 jours pour décréter l'état de catastrophe technologique

Problème : l''état de catastrophe technologique dépend de conditions très restrictives. L'accident doit avoir lieu sur un site Seveso, ce qui est le cas pour Rouen. Il faut d'importants dommages immobiliers et au moins 500 logements rendus inhabitables, or ici, aucune habitation n'a été évacuée. "Le Premier ministre a demandé aux services compétents d'avoir une expertise juridique pour voir si cela avait un intérêt de le faire, c'est en train de se dérouler en ce moment", indique Sibeth Ndiaye, porte-parole du gouvernement. Mais le temps presse. Le délai légal est de 15 jours après l'incident pour décréter l'état de catastrophe technologique.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les pompiers interviennent, jeudi 26 septembre, pour éteindre le feu dans l\'usine Lubrizol à Rouen, sur cette photo publiée par le Service Departemental d\'incendie et des secours.
Les pompiers interviennent, jeudi 26 septembre, pour éteindre le feu dans l'usine Lubrizol à Rouen, sur cette photo publiée par le Service Departemental d'incendie et des secours. (HO / SDIS / AFP)