Incendie à Rouen : l'association France Nature Environnement s'inquiète de la pollution de la Seine, qui "in fine ira à la mer"

Invité de franceinfo après l'explosion dans la nuit de mercredi à jeudi de l'usine Seveso de Rouen, Alain Chabrolle, le vice-président de France Nature Environnement s'est inquiété des risques de pollution de la Seine et de la mer. "Ce sont des produits qui n'ont rien à faire dans les milieux naturels", a-t-il précisé.

Un incendie s\'est déclaré dans une usine de Rouen (Seine-Maritime) le 26 septembre 2019.
Un incendie s'est déclaré dans une usine de Rouen (Seine-Maritime) le 26 septembre 2019. (RADIO FRANCE)

"Ce que l'on craint, c'est la saturation des bassins de rétention d'eau qui ont servi à éteindre l'incendie des entrepôts avec l'éventualité assez forte que les excédents filent à la Seine. Comme ce sont des produits pétroliers, ils vont se retrouver en surface, avec une pollution qui in fine ira à la mer", s'inquiète ce vendredi sur franceinfo Alain Chabrolle, vice-président de France Nature Environnement, co-responsable du réseau risques et impacts industriels, après l'explosion dans la nuit de mercredi à jeudi de l'usine Seveso de Rouen.

Un risque pour la santé loin d'être négligeable

"Dans tous les cas ce sont des produits qui n'ont rien à faire dans les milieux naturels", ajoute Alain Chabrolle. En attendant les résultats d'analyse, il rappelle des conseils de prudence : "c'est-à-dire de se laver les mains après tout contact avec des produits huileux, de ne pas manger les fruits et les légumes du jardin, d'éviter de se trouver dans les zones où il y a cette très forte odeur d'hydrocarbures ."

Selon lui, le risque pour la santé est loin d'être négligeable : "Ce sont des produits fortement irritants pour les muqueuses, à cause de l'incendie beaucoup de particules fines ont été émises, qui sont vraiment très nocives une fois qu'elles se retrouvent dans les alvéoles pulmonaires et qu'il faut vraiment éviter de respirer."