Cet article date de plus d'un an.

Ardèche : l'incendie sous surveillance

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Ardèche : l'incendie sous surveillance
Article rédigé par
O. Martin, T. Simonet, J. Massard - France 3
France Télévisions

200 pompiers et quatre canadairs ont été mobilisés samedi 1er août en Ardèche. Un incendie a détruit au moins 70 hectares de végétation à Saint-Marcel-les-Annonay. Les soldats du feu sont parvenus à le maîtriser, mais en raison de la chaleur, les risques de reprise de flamme sont très élevés.  

Les pompiers arpentent ce matin le massif ravagé par l’incendie. Sur ce versant réduit en cendre, ils portent une attention particulière aux petites fumées qui s’échappent du sol. 70 hectares de forêt ont été détruits, l’incendie s’est déclaré hier en début d’après-midi sur les hauteurs de la commune de Saint-Marcel-les-Annonay (Ardèche). Attisées par des vents violents, les flammes ont menacé les habitations. D’importants moyens sont engagés : quatre canadairs en rotation et 280 pompiers au sol.

Quelle est la situation sur place ?  

"Une trentaine de pompiers sont toujours mobilisés au lendemain de l’incendie, explique Joanne Massard à Saint-Marcel-les-Annonay. Le feu est désormais maîtrisé et sous contrôle, mais le mot d’ordre c’est la surveillance. Les pompiers doivent surveiller et éteindre les quelques fumerolles qui se dégagent de la forêt pour éviter toute reprise du feu aujourd’hui. Les habitants qui avaient été évacués hier ont pu regagner leur domicile. L’origine du sinistre reste encore inconnue", ajoute la journaliste.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Incendies de forêt

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.