"Il y a forcément des gens qui me connaissent" : Marie, amnésique, lance un appel pour retrouver son identité

Cette femme qui a choisi de s'appeler Marie Bonheur, faute de connaître sa véritable identité, a été retrouvée inconsciente à Perpignan en février.

Marie lance un appel à témoins pour tenter de retrouver son identité.
Marie lance un appel à témoins pour tenter de retrouver son identité. (BAPTISTE GUIET/RADIOFRANCE)

Une retraitée retrouvée inconsciente à Perpignan, dans les Pyrénées-Orientales, en février 2018, est aujourd'hui amnésique et ne sait toujours pas qui elle est, rapporte dimanche 9 septembre France Bleu Roussillon. Cette femme lance donc un appel à témoins pour tenter de retrouver son identité. "Il y a forcément des gens qui me connaissent", espère-t-elle.

Cette femme a choisi de s'appeler Marie Bonheur, faute de connaître sa véritable identité. Elle a été retrouvée dans une rue de Perpignan par des passants en février 2018, inconsciente et couverte de bleus. Quand elle s'est réveillée aux urgences, elle avait tout oublié, jusqu'à son nom. "Je me suis retrouvée devant le problème suivant : qui suis-je ? J'étais dans une espèce de brouillard", raconte-t-elle. Ce brouillard ne s'est toujours pas levé depuis. L'enquête menée par la police n'a rien donné.

Je suis comme un chien perdu sans collierMarieà France Bleu Roussillon

Marie vit aujourd'hui à contrecœur dans une unité médicale. "Je n'ai pas besoin d'être dans cette structure", assure-t-elle.

Pour la société, Marie n'existe pas

Marie Bonheur est également confrontée à une difficulté de taille : pour la société, elle n'existe pas. "Sans identité vous n'avez aucun droit", explique Xavière Lethuillier, mandataire judiciaire à la protection des majeurs. Elle n'a ni argent ni couverture sociale. Marie Bonheur ne peut pas non plus avoir accès à l'aide juridictionnelle.

La seule solution pour cette retraitée est donc de lancer un appel à témoins même si elle appréhende d'être reconnue. "J'ai vécu quelque chose de traumatisant et j'ai dû mettre des barrières. J'ai peur de retomber sur les images de ce que j'ai subi. Je me demande s'il est possible de reprendre ma vie... Est-ce que je vais y arriver ?"

Les personnes qui pensent reconnaître Marie peuvent appeler le 06 38 13 77 37 ou envoyer un mail à appel.temoin.marie@gmail.com.