Il y a 20 ans l'horreur Marc Dutroux

Le 13 août 1996, Marc Dutroux, sa femme Michelle Martin et Michel Lelièvre sont arrêtés dans le cadre de l'enquête sur la disparition de deux jeunes filles. Une arrestation qui va lancer l'affaire Dutroux et bouleverser toute la Belgique.

(Marc Dutroux © HERWIG VERGULT / BELGA / AFP)

C'est en 1986 que Marc Dutroux se fait remarquer pour la première fois. Il est arrêté pour séquestrations, enlèvements et viols de mineures. Il est alors condamné à 13 ans et demi de prison pour finalement bénéficier d'une libération conditionnelle. Le procureur et les psychiatres s'y étaient pourtant opposés. On n'entendra plus parler de lui jusqu'à ce fameux 13 août 1996. Il est soupçonné dans l'enquête sur la disparition de Sabine et Laetitia, enlevées quelques mois auparavant. Des témoins parlent d'une camionnette blanche et les enquêteurs remontent la trace de Marc Dutroux.

La Belgique découvre l'horreur 

Sa femme, Michelle Martin, et Michel Lelièvre, considéré comme son "homme à tout faire" sont également interpellés. Après deux jours d'interrogatoires, les suspects passent aux aveux. Les deux fillettes sont retrouvées vivantes dans le sous-sol de la maison de Marc Dutroux. Le lendemain, les corps de deux autres mineurs sont retrouvés. Julie et Mélissa sont mortes de faim après avoir été séquestré dans la même petite cave. Bernard Weinstein, un des complices de Marc Dutroux dans un trafic de voitures est également retrouvé mort. L'horreur ne s'arrête pas là. Le 3 septembre, An et Efieux, sont retrouvées dans le jardin d'une troisième propriété de Dutroux. Elles avaient disparues depuis plus d'un an. Marc Dutroux avait pour projet d'enlever un maximum d'enfants pour créer une cité souterraine, où selon lui, régneraient le bien, l'harmonie et la sécurité.

La libération de l'ex-femme de Marc Dutroux suscite la polémique

En 2004, Marc Dutroux est condamné à la prison à perpétuité. Son ex-épouse, Michelle Martin a elle été condamnée à 30 ans de prison avant d'être libérée sous conditions en 2012. La Belgique encore meurtrie est sous le choc de la voir sortir de prison. Aujourd'hui, Michelle Martin vit à Floriffoux, un petit village près de Namur. Les habitants avaient manifesté à l'époque contre l'arrivée de la "servante du diable" comme l'avait surnommée la presse. "Y'a eu des pétitions, des mouvements de protestations " se souvient Philippe Hermand, conseiller municipal. Michelle Martin est d'abord reçue dans le couvent des sœurs Clarisses à quelques kilometres de là avant d'être hébergée par l'ancien juge Christian Panier. L'ex-femme de Marc Dutroux s'est déjà fait expulser d'un magasin ou des clients l'avaient reconnu. Depuis la situation s'est apaisée explique Isabelle, sa voisine : " elle est discrète, on la croise parfois ". Michelle Martin a entrepris des études de droit. C'est derrière les murs de son logement qu'elle a trouvé, pour l'instant, sa place. 

"Moi je trouve que c'est honteux qu'elle ait été relâchée.. on aurait du la laisser mourir en prison" un habitant de Floriffoux. Le reportage Laxmi Lota
--'--
--'--