Haute-Savoie : deux informations judiciaires ouvertes après qu'un homme a été tué par un gendarme

L'individu tué par le gendarme, un Suisse de 26 ans, est soupçonné de vols en réunion.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Bossey (Haute-Savoie). (CAPTURE D'ECRAN GOOGLE MAPS)

Le parquet d'Annecy a ouvert deux informations judiciaires la semaine du 5 juillet, après qu'un gendarme a tué un homme suisse de 26 ans lundi 5 juillet  au matin à Bossey, en Haute-Savoie, indique France Bleu Pays de Savoie jeudi 8 juillet. L'une vise les circonstances de cette mort et la deuxième vise l'homme qui a été tué et un complice, soupçonnés de vols en réunion.

Lundi 5 juillet au matin, les gendarmes ont été alertés par un riverain que deux hommes étaient en train de charger des motos volées dans une fourgonette. En les voyant, un homme a tenté de prendre la fuite à bord du véhicule, en fonçant sur les gendarmes. Les militaires ont alors tiré à neuf reprises pour l'arrêter et une balle l'a mortellement blessé.

Le complice du malfaiteur tué a été rattrapé

Le gendarme qui a tiré la balle mortelle a été placé sous le statut de témoin assisté, tandis que le parquet ouvrait une information judiciaire pour "violence ayant entraîné la mort sans intention de la donner", laissant ouverte la piste de la légitime défense.

Le complice, qui s'était enfui à pied, a été rattrapé plus tard. Il est également Suisse, a 26 ans. Il est poursuivi pour vols en réunion et association de malfaiteurs, et a été placé sous contrôle judiciaire. Les deux-roues ont été volés en Suisse, selon les premiers éléments de l'enquête. Trois vols ont été déclarés et font l'objet d'une plainte en Suisse.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.