Cet article date de plus d'un an.

Grenoble : les dealers étaient des rappeurs

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Vidéo-choc à Grenoble : les dealers étaient des rappeurs
France 2
Article rédigé par
L. Courté, C. Botella - France 2
France Télévisions

Une vidéo choc montrant des dealers cagoulés, portant des armes de guerre dans un quartier de Grenoble (Isère), avait suscité l’indignation. Les dealers étaient finalement des rappeurs qui voulaient faire le buzz.

Ces images avaient suscité l’indignation. Des hommes cagoulés et armés dans le quartier Mistral à Grenoble (Isère). Les armes seraient finalement factices. La mise en scène destinée à un clip de rap. L’auteur Corbak Hood, un rappeur grenoblois âgé de 16 ans, assure avoir tout calculé pour le faire le buzz. "Comme Stromae dans le clip de Formidable. Laisser fuiter deux-trois images pour préparer le buzz. J’ai attendu deux-trois jours que le buzz prenne, que ça monte et là j’ai balancé le clip", explique le rappeur Corbak Hood.

Une enquête en cours

Ces images avaient déclenché une opération de police diligentée par le ministère de l’Intérieur. Les jeunes du quartier leur avait alors assuré que c’était un clip. Aujourd’hui, le préfet de l’Isère reste sceptique. "M’expliquer que c’est un clip parce que certains le prétendent, c’est l’enquête qui le déterminera", indique Lionel Beffre. Le rappeur va être entendu par la police pour port d’arme prohibée et provocation à l’usage illicite ou au trafic de stupéfiants.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.