Gironde : les gendarmes appellent à la prudence après la découverte de plusieurs obus sur les plages

La gendarmerie de la Gironde recommande, en cas de découverte de l'un de ces obus, d'alerter immédiatement les forces de l'ordre via le 17.

Une bombe de la Seconde Guerre mondiale sur une plage dans les Pyrennées-Orientales, le 8 août 2008. Photo d\'illustration.
Une bombe de la Seconde Guerre mondiale sur une plage dans les Pyrennées-Orientales, le 8 août 2008. Photo d'illustration. (MAXPPP / L'INDEPENDANT)

Les gendarmes de la Gironde appellent à la prudence, sur leur page Facebook, après la découverte de plusieurs obus et engins explosifs datant de la Seconde Guerre mondiale sur les plages girondines, a rapporté samedi 4 janvier 2020 France Bleu Gironde.

Des obus déterrés à cause de l'érosion

Sept obus ont été découverts en début de semaine sur les plages de Vendays-Montalivet dans le Médoc, entraînant l'intervention des démineurs militaires de la base de Cazaux, a indiqué la mairie. Ces engins ont été déterrés à cause de l'érosion et des passages des dernières tempêtes.

Sur son compte Facebook, la gendarmerie indique que "bien qu’en mauvais état visuellement, ces engins restent potentiellement explosifs et donc très dangereux". Elle recommande, en cas de découverte, d'alerter immédiatement la gendarmerie ou la police via le 17 en donnant un maximum de renseignements sur l’engin découvert comme sa taille ou sa couleur. Il faut, précise-t-elle, marquer l’emplacement de la découverte par un repère quelconque, ne pas manipuler l'engin, rester discret et à l’écart pour éviter d’attirer les curieux.