Gendarmes tués dans le Puy-de-Dôme : une cagnotte en ligne pour soutenir les familles endeuillées

Après la minute de silence respectée jeudi 24 décembre à midi à Ambert (Puy-de-Dôme) en hommage aux trois gendarmes tués par un forcené dans la nuit de mardi, une cagnotte en ligne a également été mise en place pour soutenir les familles.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des bouquets de fleurs déposés devant l'entrée de la gendarmerie d'Ambert (Puy-de-Dôme), le 24 décembre 2020. (RICHARD BRUNEL / MAXPPP)

Une cagnotte en ligne pour les familles des trois gendarmes tués à Saint-Just (Puy-de-Dôme) dans la nuit de mardi à mercredi a été lancée par la Fondation Maison de la gendarmerie, indique France Bleu Pays d’Auvergne jeudi 24 décembre.

Le lieutenant Cyrille Morel, 45 ans, était père de deux enfants de 11 ans et 15 ans. L'adjudant Rémi Dupuis, 37 ans, était également père de deux enfants, d'un an et demi et 7 ans. Arno Mavel, brigadier âgé de 21 ans, célibataire, venait d’être reçu à son concours de sous-officier. Pour faire un don, vous pouvez cliquer ici.

Un livre d'or sera mis à disposition dès lundi

Par ailleurs, une minute de silence a été respectée ce jeudi midi à Ambert. Les trois gendarmes tués lors d’une intervention pour aider une femme victime de violences conjugales dans un hameau situé à 5 km de St-Just, appartenaient à la brigade de gendarmerie de cette commune.

Un livre d’or sera mis à disposition dès lundi pour ceux qui veulent "rendre hommage" aux trois militaires. Un quatrième gendarme a été blessé lors de ce drame.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.