Explosion de gaz à Dijon : un habitant aurait tenté de mettre fin à ses jours

L'hypothèse d'une tentative de suicide de l'un des habitants de l'immeuble semble être privilégiée pour l'heure.

Voir la vidéo
France 3

L'immeuble a presque été entièrement soufflé par l'explosion survenue dans la matinée ce vendredi 16 septembre à Dijon (Côte-d'Or). Une vingtaine d'appartements a été réduite à néant. Au milieu des décombres, pompiers et secouristes, épaulés par une brigade cynophile, cherchent des victimes ensevelies. Les premières victimes sont aussitôt évacuées sur des brancards. Le dernier bilan fait état de 20 blessés, dont deux en urgence absolue. 

Un crime passible de 15 ans de réclusion

L'immeuble n'était pas relié au gaz de ville. Les policiers ont retrouvé deux bonbonnes dans les décombres. Le parquet exclut tout acte terroriste et privilégie l'hypothèse d'un habitant qui aurait tenté de se suicider. "L'un des blessés sortis des décombres, et dont le pronostic vital est, à l'heure où nous parlons, engagé, a déclaré spontanément [...] qu'il était à l'origine de cette explosion pour laquelle il avait utilisé des bouteilles de gaz", a déclaré le vice-procureur, Jean-Luc Chemin. Une enquête a été ouverte pour destruction volontaire par moyens dangereux ayant entraîné des blessures, un crime passible d'une peine de 15 ans de réclusion.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'explosion a touché de vieilles habitations de Dijon 
L'explosion a touché de vieilles habitations de Dijon  (PH BRUCHOT / MAXPPP)