Cet article date de plus de neuf ans.

Vidéo Après l'arrestation de Redoine Faïd, les gardiens de prison demandent plus de moyens

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
France 3 Nord-Pas-de-Calais
Article rédigé par
France Télévisions

Les gardiens de la prison de Sequedin (Nord), d'où Redoine Faïd s'était échappé, ont dit leur "soulagement" mais aussi leur "surprise" après l'arrestation du braqueur.

Du "soulagement" mais aussi de la "surprise". Ce sont les sentiments qu'inspire l'arrestation de Redoine Faïd, mercredi 29 mai, aux gardiens de la prison de Sequedin (Nord) d'où le braqueur s'était évadé six semaines plus tôt. Ils se disent inquiets que leurs demandes de mesures de sécurité et de moyens financiers supplémentaires n'aient pas été entendues.

"C'est un soulagement, une très bonne nouvelle. On ne s'attendait pas forcément à ce que ce soit si rapide. Au vu des moyens qu'il avait mis pour s'évader, on s'attendait à ce qu'il mette aussi des moyens importants pour sa cavale", voire qu'il s'enfuie à l'étranger étant donné la proximité de la frontière belge, a expliqué Etienne Dobremetz, délégué de l'Ufap-Unsa Justice à Sequedin.

Mais, pour Cédric Desprez, délégué FO-pénitentiaire pour le Nord Pas-de-Calais, cette arrestation signifie aussi que Redoine Faïd "va à un moment donné retourner dans une prison, et on n'a pas été entendus sur les moyens supplémentaires" pour assurer la sécurité, a-t-il ajouté. "Il faudra que la ministre de la Justice nous entende pour ouvrir des états généraux de la sécurité, afin de plancher sur les moyens de garder ce genre d'individus en prison en France", a dit le syndicaliste.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.