Huit hommes, dont le caïd Redoine Faïd, jugés pour le meurtre d'Aurélie Fouquet

Elle s'appelait Aurélie Fouquet. Elle avait 26 ans et elle est morte en 2010 sous les balles de plusieurs braqueurs. Huit hommes sont jugés ce mardi 1er mars aux assises à Paris pour le meurtre de cette policière.

France 2

Ils avaient pour projet de braquer un fourgon blindé. Le 20 mai 2010, à la hauteur de Créteil, les malfaiteurs sont repérés par des policiers. La course-poursuite et les échanges de tirs vont se prolonger pendant une dizaine de kilomètres. À Villiers-sur-Marne, deux policiers municipaux tentent d'intervenir. L'un est touché au thorax, l'autre est touché en pleine tête. Aurélie Fouquet décède quelques heures plus tard, laissant un bébé de 14 mois.

Un caïd repenti dans le box des accusés

À partir de ce mardi matin, huit hommes sont jugés pour ce braquage sanglant. Trois sont accusés du meurtre de la policière. La partie civile espère que le procès dira qui a appuyé sur la détente. Il faudra plusieurs mois pour identifier les braqueurs. Parmi eux, Redoine Faïd, en liberté conditionnelle au moment des faits. En 2010, il se confie au journaliste, jurant que son passé criminel est derrière lui. La plupart des accusés encourent la réclusion criminelle à perpétuité.

Le JT
Les autres sujets du JT